Autres réjouissances : Photos de rue, OVF et autres perfectionnements

Après le 29 septembre, j'ai finalement abandonné le Pays de Bray définitivement à cause d'une météo devenant de nouveau incertaine et également surtout emporté par le soucis de couvrir d'autres sujets comme la photographie sur le vif. Jusqu'au dernier jour du 11 octobre 2015, j'ai profité de mes quelques échecs et de mes réussites pour perfectionner ma technique en photographie de rue.

Dreux, Chaumont-en-Vexin, Paris et Saint-Germain-en-Laye seront les lieux de ce perfectionnement.








Fervent des cadrages au cordeau dès la prise de vue car perfectionniste, j'ai très largement utilisé le viseur électronique (EVF) du FUJIFILM X100T depuis son acquisition en février 2015. Le viseur du X100T étant hybride (ce qui fait sa force), en pratiquant la photographie de rue, je me suis rendu compte que cette pratique qui demande une grande réactivité pour saisir "l'instant décisif" exige qu'on valorise très majoritairement l'intuition de la composition structurelle/émotionnelle sur la rigueur d'un cadrage définitif techniquement irréprochable. 


Il s'est avéré que le viseur optique (OVF), bien que relativement imprécis et atteint de parallaxe se révèle terriblement efficace pour la photographie de rue car il laisse l'intuition totalement maître du moment de déclencher dans le cadre blanc rétro-éclairé mais permet également l'anticipation de la sortie ou de l'entrée de certains sujets dans l'image ; le cadrage définitif étant finalement réalisé au développement des RAW sur ordinateur. Echecs et réussites, ils m'ont permis de résoudre un petit nombre d'imperfections de la configuration de mon X100T et d'optimiser surtout l'aspect de l'OVF pour un rapport réactivité/précision maximal en le débarrassant d'un bon nombre d'informations distrayantes.

Des congés finalement tant instructifs que productifs, l'apprentissage étant éternel.

Aucun commentaire:

Articles les plus consultés depuis les 7 derniers jours...