La méditation. La moisson vers le succès ?

La méditation reste le dernier seul rempart positif utilisable par l'artiste blessé lorsque la créativité est en berne pour cause de tristesse trop profonde, afin d'éviter absolument de sombrer dans la grande famille des multiples revers néfastes dont la mère est la dépression. Se faire mal lorsque tout concourt à la fin n'est pas la solution. Il convient de conclure dans la sérénité. 

Fidèle à mon signe fixe de naissance, le Scorpion a horreur des situations bloquées et quand il n'en peut plus de tourner en rond, il s'enferme dans la procédure classique de destruction intégrale des concepts qu'il juge dépassés visant une totale reconstruction plus noble et saine à ses yeux. Archétypiquement, le Scorpion tue pour ne pas mourir et meurt pour pouvoir ressusciter. La mort dont s'investi le Scorpion n'a jamais rien d'un anéantissement mais d'une connaissance intuitive des ultimes secrets de la vie, à l'image de la mort du vieil homme conduisant à la naissance de l'homme nouveau. 
C'est de mon signe de naissance dont je puise ma force, cette puissance incroyable pour survivre, tout en visant de nouveaux sommets toujours plus élevés. Je n'ai pas toujours été si fort face aux tempêtes de l'âme mais l'expérience enseigne l'endurance et l'exigence sur une vie. Je resterai marqué pour longtemps de ce traumatisme et de cet enfermement de mes multiples potentialités sous la pression du couvercle d'autrui.

Dorénavant, il faudra vous y habituer mais me voici de nouveau solitaire, célibataire en somme. Depuis novembre 2012, une femme que je nommais timidement "ma compagne" dans mes billets partageait mon quotidien mais il s'agit désormais d'une histoire s'écrivant au passé. Cette mention illustrant sa présence fantomatique à mes côtés dans mes différentes prestations n'apparaîtra plus. Curieusement, comme tout Scorpion qui se respecte, cette séparation sentimentale ne m'affecte pas plus que cela mais se laisse plutôt apprécier comme une douce sensation d'une libération ; cette sensation de libération que l'on éprouve très précisément quand la relation failli conduire au drame personnel. Il s'agit de ces libérations que l'on apprend à savourer par la simple conscience que j'aurai pu très bien poursuivre ma course jusque dans un mur. Il s'agit de ces séparations qui ne méritent même pas le nom d'échec mais d'enseignement sur la route d'un but dont il ne faut en aucun cas se laisser dévier par les chants des sirènes et ceci d'autant plus quand il n'y a pas lieu de culpabiliser sur ses choix. Je retiendrais de cette relation l'enrichissement spirituel. En un an et demi, j'ai mûri et je dois à cette femme de m'être considérablement durci pour affronter un avenir plus responsable avec un but se façonnant sur le roc et non, du sable. Dans les relations sentimentales, même les plus courtes, on en tire toujours du positif, parfois même du gros positif. Moi qui avait tant de mal à m'investir dans la vie des réalités sociales ; grâce à elle, j'ai vécu une première fois dans de très nombreux domaines (notamment mon premier voyage à l'étranger (Allemagne), celui d'une exposition photo publique d'une semaine dans un village ou bien encore, même, le souhait d'être propriétaire de mon propre habitat).

Jungien, sensible aux symboles jusqu'au bout des ongles, celui de l'état du compteur général de ma voiturette de tourisme en rentrant au domicile de mon parcours en Pays de Bray du dimanche 27 juillet 2014 et l'arbre envoyé le lendemain par celle que je désigne dorénavant comme mon ex-compagne pour tenter de me retenir par les sentiments, concordent à tirer la conclusion qu'il s'agit d'une fin, de la fin mais pas de n'importe quelle fin : Une fin se soldant sur une victoire spirituelle et morale sur le mal. Une fin résonnant jusque dans la suite de neuf du compteur de mon véhicule dont la somme conduisant au neuf marque inévitablement la fin. Symbole de l’idéal, du savoir, du spirituel, de l’altruisme, du dévouement, de sensibilité, compassion, générosité mais aussi du repli, manque de sociabilité, timidité, austérité ; il n'est pas étonnant que le neuf porte pour signification ésotérique, l'esprit divin.

Jésus disait qu'il convenait d'attendre une certaine fin avant de moissonner de manière à pouvoir dissocier le blé (le bien) de l'ivraie (le mal). En me rendant en Pays de Bray, j'ai pu constater la sortie globalisée des machines synonyme du cours actuel des moissons et qu'il était venu le temps de récolter spirituellement les efforts consentis pendant les très nombreux mois précédents visant à retrouver la bonne vision des événements de façon à sécuriser durablement mon avenir. L'heure était venue de pouvoir clairement faire le tri final dans ma tête entre le positif et le négatif. Avec le débarquement d'un arbre, un olivier, par livraison, expédiée par la principale source de mon désordre intérieur, on concluera cette médiation.

Luc 22, 38-42 (Au mont des oliviers) : "Jésus sortit pour se rendre, comme d'habitude, au mont des Oliviers, et ses disciples le suivirent. Arrivé là, il leur dit : « Priez, pour ne pas entrer en tentation. » Puis il s'écarta à la distance d'un jet de pierre environ. Se mettant à genoux, il priait : « Père, si tu veux, éloigne de moi cette coupe ; cependant, que ce ne soit pas ma volonté qui se fasse, mais la tienne."

Les événements ont suffit à eux-seuls pour comprendre qu'il me fallait m'éloigner de la personne en question pour changer de route. On trouvera sur internet, tous les symboles couverts par l'olivier.
Symbole de longévité et d'espérance, l'olivier est réputé éternel. Ainsi le décrit Hérodote : "L'olivier fut brûlé dans l'incendie du temple par les barbares; mais le lendemain de l'incendie, quand les Athéniens, chargés par le roi d'offrir un sacrifice, montèrent au sanctuaire, ils virent qu'une pousse haute d'une coudée avait jailli du tronc". Dans tout le bassin méditerranéen, on rencontre des oliviers millénaires, et parfois même réputés pluri-millénaires. Il est le témoin de notre histoire et l'accompagne à chaque instant. Symbole de paix et de réconciliation, le rameau d'olivier est choisi par Dieu pour signifier à Noé que le Déluge est fini et que la décrue commence, symbole du pardon. Symbole de victoire, l'olivier est un cadeau chargé d'une signification gratifiante lors des jeux olympiques à Athènes. Couronne d'olivier et jarres d'huile d'olive sont ainsi offertes aux vainqueurs. La couronne d’olivier est devenue le symbole des Jeux olympiques d’Athènes. Pas moins de cinq mille cinq cent treize couronnes seront confectionnées lors de ces Jeux par des volontaires. Les branches proviennent de Crète et sont offertes par un sponsor. La couronne rappelle celle de l’ancienne tradition d’Olympie, il y a 2 500 ans. Façonnée avec les branches de l’olivier qui poussait près du temple de Zeus, elle était la seule récompense des vainqueurs. Symbole de force, l'olivier est réputé pour son bois très compact, très lourd et très dur. C'est en bois d'olivier que sont faites les massues d'Hercule et c'est avec un pieu en bois d'olivier qu'Ulysse terrasse le Cyclope dans l'Odyssée. Symbole de fidélité, c'est aussi en bois d'olivier qu'est fait le lit d'Ulysse et Pénélope, lit qui n'accueillera aucun des nombreux prétendants au royaume d'Ithaque, durant les vingt ans d'absence du héros grec.


Je pense que je peux tourner la page sans inquiétude particulière car ma fidélité en ma morale la plus pure et en mon but le plus crucial de la vie conduit en ma récompense d'avoir pu y trouver une fin heureuse dans laquelle s'écrit une trinité comme le Père, le Fils et le Saint-Esprit :
  • Paix et réconciliation avec moi-même
  • Victoire sur un blocage qui aurait pu devenir le pire piège de ma vie
  • Force, longévité et espérance dans mes projets
Dernier symbole, sans chercher à faire de publicité, j'ai pu le lire sur la carte du livreur de l'arbre en question : "Florajet, le bonheur immédiat !". Cette fin est salutaire car la libération brutale de l'emprise trop pesante d'autrui représente à elle-seule un bonheur immédiat... 

Aucun commentaire:

Articles les plus consultés depuis les 7 derniers jours...