02/03/2014 : Chantilly et environs - Android et l'imagerie (en cours)

Photographier et reporter n'a jamais été aussi simple. Il y a encore de cela deux ans, il aurait été impensable d'imaginer atteindre la qualité des images qui illustrent cette article à partir d'un smartphone (13 Mégapixels pour l'appareil équipant le smartphone utilisé pour ce reportage soit un peu plus de 4000 pixels de longueur pour une seule image !), encore moins de pouvoir les traiter aussi finement que sur un ordinateur avec des points de contrôle comme sur Capture NX 2 avec une application mobile gratuitement téléchargeable sur le Play Store de Google, pas plus d'imaginer un jour pouvoir les réduire et les compresser pour ensuite les publier sur un blog directement depuis le même smartphone dans la foulée sans même avoir à toucher à un ordinateur via un réseau mobile autorisant désormais des taux de transferts élevés dans les deux sens. Et pourtant si, avec notamment le système d'exploitation Android, les téléphones mobiles fonctionnant sous ce système ou sous son concurrent direct qu'est l'iOS d'Apple, sont devenus au moins, au bas mot, un mélange de plusieurs dizaines d'usages possibles, c'est à dire le nouveau couteau suisse à la mode du reporter nomade. La vidéo semble suivre la même progression puisqu'il est désormais possible de filmer en HD1080 avec les mobiles les plus évolués et de monter ainsi que sonoriser ses films directement sur le smartphone !

Bien sûr, dans mon cas notamment, le téléphone utilisé est un appareil très haut de gamme (classé meilleur smartphone du marché à sa sortie fin 2013) mais tout de même, la progression fulgurante des mobiles est là. Il s'agit dorénavant de la parfaite transposition dans notre poche de notre bureau à la maison.


Le château de Chantilly, un classique déjà visité et photographié plusieurs fois, plante le décor général de mes expériences ; un "hasard" a voulu que mes premiers pas avec l'appareil photo de mon mobile se passent ici car ma compagne comptait absolument découvrir et visiter le château. Tout commence alors par le soleil, la chaleur et un ciel merveilleusement nuageux. On déchantera une heure et demie plus tard au moment d'explorer le parc. Qu'importe en final, le parc sera notamment l'occasion de découvrir une fonction merveilleuse implantée dans bon nombre de mobiles : Le Panorama automatique. J'ai ralé fortement quand j'ai constaté à quel point cette fonction est très efficace en m'écriant "A quand une telle fonction dans un appareil photo compact voire reflex !". Je me suis vite ressaisi quand j'ai fouiné dans les détails. On devinera assez facilement pourquoi cette fonction n'est pas distribuée dans les boitiers reflex et compacts de beaucoup de grandes marques car il y a des lobbying à défendre pour les fabricants de logiciels d'assemblages de panoramiques classiques. Si demain, cet automatisme entre dans les boitiers, ces mêmes fabricants sont directement menacés (mais pas tout à fait quand-même pour l'instant car le diable se cache dans les détails). Heureusement pour eux, en étudiant de plus près le panoramique de Chantilly généré par mon smartphone, la résolution est très en deça d'un original manuellement produit à partir d'images individuelles d'un reflex ou d'un compact haut de gamme assemblées ultérieurement par logiciel ; dans ces conditions très précises, la bonne méthode du passé demeure une valeur sûre pour faire sérieusement de la photo. Je ne vous ferait point profiter de ce panoramique car je soupçonne également de ne pas avoir exploité le panorama automatique au meilleur de son potentiel compte-tenu du niveau très élevé de paramétrages de l'appareil photo du smartphone utilisé.



Une composition très dynamique, ma préférée...
Nous avons poursuivi notre balade vers les étangs de Commelles et plus précisément aux abords du château de la Reine Blanche de Coye-La-Forêt. Selon la légende, il se pourrait que la Reine Blanche de Castille (mère du Roi Louis IX dit Saint-Louis) ait séjournée dans cette demeure. Le lieu présente des fuyantes intéressantes et une ambiance particulière avec une créperie très animée à proximité immédiate dans laquelle il fut bon de perdre un peu de notre temps pour savourer un bon diabolo caramel (c'est très rare) en extérieur sur les bords des étangs...

Une composition très graphique en 4/3 pour fermer la marche

Aucun commentaire:

Articles les plus consultés depuis les 7 derniers jours...