26/01/2014 : Introspection en prise à une mutation de l'aspect qualitatif de mes oeuvres

Pourquoi suis-je devenu si peu fertile sur internet depuis fin 2012 ? 

Une fertilité toute relative, je le reconnais car la mise à jour de mon site internet qui aurait dû intervenir pour janvier 2014, qui prend finalement encore du retard, compte tout de même un peu plus de 290 photos nouvelles, des vidéos (ce qui est véritablement novateur dans ma façon de travailler), ce qui n'est finalement pas mauvais du tout comme bilan et l'année 2013 fut marquée de nouveaux centres d'intérêts grâce à l'achat de nouveau matériel optique. Tout au plus, je dirais que j'ai perdu qualitativement parlant sur l'image pour me consacrer en d'autres choses tout aussi réjouissantes. Je répondrai à cette fertilité en berne, tout bêtement par le fait que je suis arrivé à un âge où j'ai enfin appris à vivre (dans le sens contemplatif et concupiscent du terme) avec la disparition d'un temps 100% dédié à mes rêves les plus fous pour satisfaire des besoins plus essentiels, c'est à dire la trentaine. Il y a dix ans, j'avais 21 ans et je débutais tout juste la photographie avec des moyens dérisoires (un caméscope autorisant la résolution médiocre de 1 million de pixels) et j'avais tout à apprendre du témoignage par l'image. Il y a dix ans, je n'avais que pour seule compagnie et occupations, moi-même, mes seules aspirations personnelles, mon site internet à actualiser, mes lectures, mon télescope, mes caméras CCD, des amis réels ou virtuels sur des listes de discussions sur l'astronomie ou la photographie, au milieu d'un terrain affectif/sentimental tout à fait stérile, à la fois parce-que je l'avais voulu mais également par simple habitude, même si la frustration de ne pas être comme tout le monde veillait très tristement dans l'ombre. J'avais donc du temps, beaucoup de temps à passer devant mon ordinateur et dans mes appareils photos, période désormais définitivement révolue. Il y a dix ans, malgré une vie intérieure très riche, j'étais pourtant très angoissé car malgré un diplôme de Technicien Supérieur en Conception de Produits Industriels obtenu brillamment en juillet 2003, ce fut l'une des périodes les plus incertaines de ma vie avec seize mois de chômage d'octobre 2003 à février 2005 car les jeunes diplômés ont parfois la vie très dure (anxiété, stress,...) avant de parvenir à débuter une vie professionnelle à peu près stable. 
Il y a dix ans, j'étais encore un individu assez marginalisé mais depuis surtout ces quelques dernières années, fort d'une vie professionnelle stable et d'une vie sentimentale en fleurs, j'ai muté sous la pression de la normalité vers une existence bien plus banale. 

Cependant, mes travaux des deux dernières années montrent en réalité un déplacement de mon vecteur qualitatif dans le témoignage et non, sa disparition. Quand le qualitatif n'est plus tourné vers l'image, il rejoint naturellement celui de la vidéo, de l'écriture et des recherches entourant les images. Avec le Pays de Bray, ce furent trois années (2009 à 2012) tournées vers la belle image fixe, chose en quoi je pouvais être très réactif dans la mise en ligne tandis qu'après, on notera le net virage vers l'animation, la recherche de sens et encyclopédique, plus consommatrice de temps. Mon reportage d'août 2013 en l'église réformée américaine de Château-Thierry en est un exemple criant. Au lieu de me limiter simplement à capturer des images pour les glisser "bêtement" dans un portfolio, au moment d'approfondir notamment l'histoire des vitraux contenant les médaillons des réformateurs, je me suis retrouvé tout naturellement absorbé par un sujet que je jugeais initialement abordable en quelques paragraphes : L'époque de la réforme, les guerres de religion et le protestantisme. En creusant l'histoire de chaque réformateur, c'est un pan entier d'une connaissance nouvelle qui s'est imposée à moi et heureux d'une si belle découverte, je ne pouvais m'abstenir par soucis d'exhaustivité de la passer sous silence. Je suis devenu beaucoup moins productif sur mon site et mes blogs car non seulement, je bénéficie de beaucoup moins de temps à moi grâce à une vie devenue très active depuis novembre 2013 mais de plus, je ne me limite plus à publier simplement de belles images, je m’instruis et je creuse les sujets capturés autrement plus profondément que le font habituellement la plupart des photographes car le besoin de comprendre mes images est très chronophage. L'âge avançant et faisant également preuve dans les faits de ses premiers impacts insidieux sur l'organisme, je n'arrive plus à empiler mes heures de travail de la journée avec mes travaux personnels, le soir. Perte de motivation et d'enthousiasme ? Très certainement, aussi. Du coup, il faudra attendre encore un peu pour la mise à jour de mon site mais j'en serai d'autant plus satisfait car celle-ci m'aura grandi et fera sans doute grandir spirituellement un certain nombre de mes visiteurs.

Ce mois de janvier 2014 fut ponctué de deux week-ends de découverte : les 11 et 12 puis, les 25 et 26. Les 11 et 12, j'ai fait découvrir à ma compagne, les tombes familiales de Picardie et la cathédrale de Soissons dans laquelle j'ai pu saisir quelques détails. Les 25 et 26, dans une météo affreuse très pluvieuse, nous nous sommes aventurés dans le centre-ville de Compiègne, dans la carrière de l'armistice de Rethondes et Pierrefonds, week-end dont il ne sortira aucune photo puisqu'il se faisait périlleux de sortir de voiture par un temps si chargé. Le fait qu'aucune photo n'ait été produite au cours de ce petit séjour me réjouit presque car les lieux visités sont tellement riches en histoire que ceux-ci m'auraient encore incités à des recherches infinies. Je devrai bénéficier des 1er et 2 février et des 8 et 9 février prochain pour finaliser mes recherches et mes rédactions du dossier sur l'église réformée américaine de Château-Thierry ainsi que celui de mon séjour d'une semaine en Alsace/Allemagne d'août 2013. A partir de là, ma mise à jour devrait s'accélérer vers le dénouement si franchement attendu car il ne me restera plus qu'à m'occuper de la confection des albums de mon portfolio en lui-même.

Aucun commentaire:

Articles les plus consultés depuis les 7 derniers jours...