17 juillet 2013 : Test de la longue-vue FREHEL 20-60x80 sur la lune

Le 17 juillet 2013, profitant d'un ciel du soir parfaitement dégagé après quelques jours d'un voile, une lune gibbeuse croissante se présenta sous ses meilleurs hospices pour un test optique de la longue-vue FREHEL 20-60x80 sur notre satellite naturel. En qualité d'astronome amateur averti, le test optique sur la Lune fait parti de ceux, incontournables, que je fais subir à chaque nouvelle optique dès que l'occasion se présente.

Nature & Découvertes vante les capacités polyvalentes de cette longue-vue terrestre, à la fois concernant son potentiel en observation de la nature mais aussi en observation astronomique. Or, mes tests en Pays de Bray avaient montré qu'au delà de 35x, la longue-vue tenait difficilement la qualité en observation terrestre. Sur la lune, comment cette optique se comporte t-elle ? Par expérience, je sais qu'il existe toujours une corrélation très forte de rendement entre l'utilisation diurne et nocturne d'un instrument car une optique est très bonne, bonne, moyenne ou mauvaise mais ne peut en aucun cas muter fortement d'une condition d'observation à une autre. Par contre, j'ai toutefois déjà constaté que la lune pouvait laisser découvrir de nouvelles qualités ou défauts d'un instrument. J'étais plutôt content de cette phase lunaire car mon cratère Copernic, mon préféré, était illuminé sur le terminateur ; ce cirque de 90 km de diamètre présente un merveilleux ensemble de détails permettant le test d'une optique ou de tout moyen photographique. Je tiens pour mémoire et référence, l'observation de cette formation lunaire à maintes reprises dans mon Célestron 8 et ma lunette SKYWATCHER 80ED. L'observation de la lune dans une longue-vue terrestre de la facture de la FREHEL (c'est à dire, simplement achromatique) peut réserver notamment la surprise d'être plus sombre et cela se confirme dès le premier coup d'oeil ; ceci est dû à la traversée de la lumière lunaire au travers du jeu de prismes redresseurs de facture moyenne équipant la FREHEL que nous n'utilisons jamais sur une lunette astronomique car en astronomie, l'orientation du sujet n'a pour la plupart du temps aucune importance. 

En critère de grossissement, j'ai l'habitude d'observer la lune dans son ensemble au Célestron 8 à 50x ; les 60x maximum de la longue-vue laissent donc imaginer que la Lune présentera un diamètre très confortable compatible avec une parfaite résolution de sa typologie générale contrastant entre cratères et mers. Si l'image de la lune est charmante à 60x pour un observateur novice n'ayant pas d'éléments de référence (elle occupe tout le champ de l'oculaire !), la résolution de l'image atteinte est malheureusement bien en deçà d'une 80ED et il faut faire chuter le grossissement à 40x pour que la longue-vue délivre une image lunaire au piqué de nature astronomique. A ce grossissement, la lune située à environ 400 000 km de la terre est alors perçue de la même manière que si nous n'étions plus qu'à 10 000 km de notre futur alunissage. A 20x, biensûr, la longue-vue délivre son maximum de potentiel et la lune est superbe.

Conclusion : Dans sa globalité, la longue-vue FREHEL 20-60x80 autorise des observations très intéressantes de notre satellite naturel dans sa globalité pour novices, débutants, curieux du ciel car son usage en astronomie itinérante est envisageable. Pour m'émerveiller de temps en temps sur une phase lunaire au cours d'un voyage, elle constitue un instrument réellement polyvalent, léger, transportable, à condition de ne pas trop en exiger et surtout de ne pas en attendre toutefois des performances astronomiques de haut niveau. J'ose imaginer que pour l'observation de l'activité de la photosphère solaire (tâches et facules) ou celle d'une éclipse (à condition d'utiliser un filtre solaire 1/100 000ème homologué tel que l'astrosolar !), cette longue-vue peut s'avérer un excellent compagnon dans votre bagage cabine pouvant vous suivre à travers le monde. A plus forte raison en astronomie, pensez à limiter la longue-vue FREHEL au visuel ; Pour la photo lunaire ou solaire, optez sans hésitation pour une solution plus performante...

Aucun commentaire:

Articles les plus consultés depuis les 7 derniers jours...