23 juin 2013 : Retour à l'observation pure de la nature !

Ce milieu d'année 2013 s'illustre par mon retour en force dans le domaine de l'observation pure. Courant de mon enfance, mes parents ont possédé une excellente paire de jumelles 7x50 de type "Prismes de PORRO". Ces jumelles, bien que très performantes avec leur pupille de sortie de 7,1 mm (luminosité compatible jusqu'au domaine de l'astronomie) étaient encombrantes mais aussi très lourdes rendant leur utilisation inappropriée sur le très long terme d'une randonnée.

Depuis 1999, habitué à la manipulation de grosses artilleries optiques autorisant la production d'images (télescope, lunette ED, monture allemande informatisée...), j'ai pendant très longtemps boudé la paire de jumelles, bien qu'il m'arriva plutôt fréquemment d'utiliser celle de mes parents sporadiquement lorsque mes nuits consistaient à repérer des objets célestes lumineux et très étendus. Tombé dans la marmite de la photographie artistique à partir de 2005, la présence d'une paire de jumelles au sein de mon catalogue d'outils tardera à venir et il aura fallu attendre l'été 2013 soit le dimanche 23 juin 2013 pour que cette "déficience" soir résolue.
Absorbé par une passion frénésique pour l'image, j'en ai presque oublié pendant huit ans que l'observation attentive de notre nature peut réserver à elle toute seule beaucoup de satisfaction.

Photographe des terrains pittoresques d'une normandie sauvage mais certainement pas artiste de salon, l'achat de cette paire de jumelles se devait d'être finement mûri car il ne s'agit pas d'un investissement à prendre à la lègère et il fallait que celle-ci soit capable de m'accompagner jusque dans les conditions météorologiques les plus extrêmes (boue, pluie violente, air salin, ambiance poussiéreuse,...), ce dont la bonne vieille paire de jumelles 7x50 de mes parents n'est point adaptée, tout en garantissant une parfaite maniabilité de part sa légéreté (moins du kilogramme) mais également une très bonne luminosité pour que celle-ci soit parfaitement utilisable dans des conditions de lumière, même très précaires (sous-bois, crépuscule, ciel très couvert et...Même la nuit !). Le grossissement se devait d'être également modéré (7 ou 8 fois mais guère plus) pour que son utilisation à main levée soit parfaite, sans devoir recourir à l'usage d'un trépied. En somme, le nombre de mes critères d'exigence guidant mon choix était excessivement élevé mais cela ne signifiait pas pour autant qu'il me serait difficile de trouver le modèle respectant chacun de ceux-ci.

J'ai trouvé mon bonheur dans un magasin comptant parmi les cinq enseignes les plus populaires de France : Nature & Découvertes, ayant élaboré sa propre gamme de paire de jumelles depuis 1990 prénommée Fréhel, en partenariat avec la marque d'instruments optique de très haut de gamme (télescopes, lunettes de visée, télémètres, GPS, équipements de visée nocturne...) bien justement renommée Bushnell, fondée au Japon en 1948 par David P. Bushnell. Pour répondre à mes exigences de randonneur spécialisé, ma recherche s'arrêta sur la composition optique et mécanique intéressante des jumelles 8x42 Fréhel Performance. Cette paire de jumelles présente le critère de base que j'attendais d'une paire de jumelles : Une résistance à toutes épreuves par une véritable étanchéité à l'eau et aux poussières garantissant son utilisation endurante dans les milieux très sales comme aux abords de fermes et cela même sous les pluies les plus intenses et...Même par immersion totale sous 1,5 m de profondeur pendant 3 minutes grâce à l'emploi de joints toriques purgés à l'azote !

Optiquement, le choix d'une ouverture de 42mm pour un grossissement de 8 fois avec une construction de type "Prismes en Toit" permet d'obtenir une paire de jumelles compacte, légère (environ 670 g) mais surtout lumineuse (pupille de sortie confortable de 5,2 mm) compatible avec tous les types d'observations et cela dans presque toutes les conditions d'éclairage : Incontournable pour moi ! Dans le listing des traitements optiques, j'ai retrouvé dès l'ouverture du carton et déballage de son contenu, les bien charmants liserés verts bien plaisants à voir sur les lentilles des objectifs et des oculaires auxquels je fus tant habitué avec mes différentes instrumentations astronomiques attestant immédiatement de la qualité optique très supérieure de l'ensemble. Ces traitements ont bien entendu été appliqués à toutes les surfaces, tant sur les lentilles extérieures que à l'intérieur sur l'intégralité du chemin lumineux, de l'objectif jusqu'à l'oeil de l'opérateur. Mieux encore, j'ai noté l'existence d'un traitement de correction de phase des prismes en toit, bien meilleur que le simple traitement anti-reflet, jadis exclusivement réservé aux seuls modèles de prestige (inabordables pour l'amateur) de la marque bien célèbre Leica, il y a encore de cela quinze ans - jusqu'en 1997. Je tâcherai de le vérifier ultérieurement mais ce traitement de haut vol permet d'atteindre un contraste de très haut niveau compatible avec l'observation astronomique avec les jumelles 8x42 Fréhel Performance.

Enfin, les porteurs de lunettes comme moi à la myopie prononcée n'ont pas été oubliés dans l'élaboration de ce modèle grâce à des oeilletons d'oculaires en caoutchouc rétractables, à l'image de ceux équipant les excellents oculaires PERL-VIXEN Luthanium que j'utilise avec mon télescope Schmidt-Cassegrain (Celestron 8) depuis 1999. Confort optique garanti !

Les quelques tests pratiques effectués en ce 23 juin par mes soins sur quelques oiseaux et sur des paysages de mon Val D'Oise (95) tout proche, sous une pluie modérée par temps couvert mais aussi sous le soleil (météo très fluctuante au cours de la même journée) sont venus affirmer sans la moindre hésitation la très élogieuse fiche technique de ce bel objet particulièrement prometteur. 
En cet été et automne 2013 en devenir, il est bien certain que l'achat de cette paire de jumelles va peser très fortement sur mes nouvelles futures explorations du Pays de Bray car j'aurais désormais de quoi occuper mes sorties lorsque le temps ne sera pas toujours favorable à la photo. Ce sera l'occasion bien certainement d'effectuer des pointages inédits conduisant à la découverte de nouveaux lieux, de nouveaux points de vues en exploitant les 8x du dispositif en conjugaison d'un autre outil venu me seconder dans mes explorations, il y a quelques mois : Ma tablette tactile communicante 3G+ NEXUS 7 dotée de la version mobile Google Maps la plus aboutie à ce jour. La haute technologie est venue rejoindre ma soif d'observation et d'imagerie : BANZAI !

Aucun commentaire:

Articles les plus consultés depuis les 7 derniers jours...