5 mai 2013 : Un petit tour du côté du château de Grouchy (Val-d'Oise)


Le Parc du château de Grouchy dans le Val-d'Oise (95) renferme quelques pétites dont ce petit temple sans toit occupé par une statue centrale. Il n'est pas sans rappeler le temple de la philosophie du Parc de Jean-Jacques Rousseau d'Ermenonville. La symbolique reste forte : Une femme songeuse et l'absence de toit. La philosophie est un exercice de pensée et à elle seule, il s'agit d'un édifice en perpétuelle construction et jamais abouti. Quant à l'absence de toit, il s'agit bien évidemment d'une métaphore de l'altitude que peut prendre l'exercice de pensée : Indéfinissable. Donner des limites à la pensée, c'est forcément donner raison aux déclarations de Camille Flammarion en son époque se résumant au fait que les individus limitant leurs recherches aux seules bornes des horisons connus étaient voués à être de piètres innovateurs puisque les découvertes ont justement lieu lorsqu'une infime poignée d'individus décident de franchir les bornes du connu en ayant l'audace d'explorer la sphère des inconnus. Au moment d'effectuer cette visite, j'étais justement en pleine réflexion sur mon avenir ; d'ici qu'il me faille y voir une invitation synchronique à m'élever, il n'y a qu'un pas...

Aucun commentaire:

Articles les plus consultés depuis les 7 derniers jours...