Séances photo du 4, 5 et 9 juin 2012

En train de saisir
une scène dans le Parc de
Jean-Jacques ROUSSEAU
Les 4, 5, 9 juin 2012, je repris la photographie avec mon NIKON D7000 et mon objectif NIKKOR 18-70mm. Au programme, il y eu deux châteaux (intérieur et extérieur) et le Parc Jean-Jacques ROUSSEAU, philosophe des Lumières dont on fête le tricentenaire de la naissance cette année.

Occasion cette année d'affirmer les nouveaux contours de ma nouvelle méthode photographique pour les intérieurs consistant à ne plus m'encombrer d'un trépied et de faire confiance aux performances du D7000 dans les hauts ISO. J'ai pu confirmer que même dans des conditions lumineuses particulièrement délicates, on peut monter à 4000 ISO sans crainte avec des résultats tout à fait honorables. Il y a quelques années encore, faire des intérieurs sans trépied à forte sensibilité m'aurait fait bondir de stupeur car il est indiscutable que c'est la meilleure voie pour obtenir des images impeccables. Malheureusement, comment faire des photos lorsqu'on visite un château bondé de visiteurs dont l'administration refuse l'usage du trépied ? Comment faire pour produire le maximum d'images intéressantes en seulement trente minutes d'une visite guidée collective des intérieurs d'un château ? Sur ce point, les très hauts ISO "propres" du D7000 est une véritable bénédiction pour que la visite se révèle utile.

Les deux châteaux photographiés sont parmi les plus fameux :
  • Château de Chantilly (Oise - 60)
  • Château de Mesnières-en-Bray (Seine-Maritime - 76)

En train de saisir
une scène dans le Parc de
Jean-Jacques ROUSSEAU

Quant au parc de Jean-Jacques ROUSSEAU, il fut l'occasion d'inviter la réflexion en plein milieu de ma pratique photographique. Le plus marquant de la visite est ma méditation auprès du temple de la Philosophie (symbole de la connaissance humaine exprimé sous la forme d'une infrastructure volontairement laissée inachevée pour illustrer cette vérité restant toute entière à construire).

Ces trois reportages eurent lieu au cours d'une semaine de congés à la météo perturbée que j'avais pris pour me reposer. En dix jours disponibles, seuls 3 journées furent réellement exploitables pour la photographie. Une superbe recette réussie somme toute car en si peu d'occasions, j'ai eu l'occasion de cumuler 99 clichés tout à fait au point après une sélection pourtant bien sévère ! Sur mon chemin de production, j'ai eu parfois à me contenter de cadrages pas toujours libre à cause par exemple des désordres causés par l'immense incendie qui dévasta certaines pièces emblématiques du château de Mesnières-en-Bray en janvier 2004 dont les travaux gigantesques encore d'actualité imposent la présence d'une grue extrêmement inesthétique pour le photographe que je suis. Il m'a fallu composer avec cette grue qui m'imposa un cadrage souvent constant d'une image à une autre à mon grand regret.

Château de Mesnières-en-Bray défiguré par une grue et les travaux de rénovation suite
à l'incendie survenu en janvier 2004...

Le peu des intérieurs de ce château érigé sous le règne de François Ier (plafonds ornés de fleurs de marguerites) sauvés de l'immense incendie de 2004 sont fabuleux et sont le théâtre d'une histoire seigneuriale emblématique telles que la salle des cartes ou celle dite "des quatre tambours" où les nobles avaient l'habitude de se réunir pour écouter de la musique jouée par des petits orchestres de chambre venus spécialement pour l'occasion.

Les plafonds de ce château sont particulièrement fournis en peintures mythologiques et ce ne fut pas une mince affaire de les saisir. Souvent la tête en haut, il me fallu chercher les bons couples vitesse/ouverture avec une forte sensibilité pour respecter toute leur splendeur dans mes cadrages parfois très sportifs, tant dans la forme des photos que pour ma colonne vertébrale ! Je tenais à remercier et féliciter l'adorable jeune femme qui effectuait la visite guidée de ce château dont la gentillesse était totalement synchronisée comme par miracle avec la fréquence de mes prises de vue et dont les commentaires forts bienvenus avaient la curieuse persistance de tomber régulièrement à point avec mes cibles d'intérêts : C'est fort pratique !

Trois jours de photos, trois jours très bien rentabilisés...

Aucun commentaire:

Articles les plus consultés depuis les 7 derniers jours...