Le NIKON COOLPIX P7100 : Un nouveau compagnon de route


Depuis le samedi 23 juin 2012, mon équipement photographique vient de s'étendre jusqu'au compact expert. Au milieu de mes deux reflex, le NIKON D90 et le NIKON D7000, ce compact fait figure presque d'intrus car on voit mal au premier abord un artiste-photographe comme moi s'abaisser à travailler avec un compact. Ces petits appareils numériques conservent aux yeux de beaucoup la mauvaise image d'outils équipés de fonctions trop basiques pour la créativité, d'une optique de médiocre facture, produisant des images de qualité très moyenne au format JPEG uniquement.

On oublie trop souvent qu'avant l'apparition des reflex argentiques puis numériques ultra-performants et...encombrants à objectifs interchangeables, beaucoup de photographes illustres produisirent des images inoubliables dans la mémoire collective avec de petits appareils dénués d'automatismes et autres joyautés nées du modernisme. Je pense en disant cela notamment à Robert Doisneau qui utilisait l'appareil le plus compact possible pour pouvoir être en mesure d'avoir toujours le moyen sur lui, dans sa poche ou autre logement, de saisir l'instant mémorable. Il convient de rappeler encore une fois à mes lecteurs que c'est le photographe qui fait la photo et non, le matériel.

Comme beaucoup de photographes, je regrette de ne pas toujours avoir à portée de main un appareil facile à transporter, discret, doté de fonctions très élaborées pour saisir certaines scènes. Je compare bien volontiers très élogieusement le NIKON COOLPIX P7100 à la compacité et à l'efficacité de certains petits LEICA utilisés par Robert Doisneau. Ce compact à un look rétro pouvant pousser à rire. Toutefois, il conviendrait de ne pas sous-estimer ses capacités de mesure de la lumière, la qualité optique de son zoom 28-200mm et en finalité la qualité des images qu'il peut produire. Dès sa mise en route et son utilisation, j'ai rapidement constaté que le P7100 était un véritable compact pour photographe averti pouvant rivaliser la plupart du temps dans des situations courantes en extérieur ou intérieur avec la qualité de travail atteinte avec un reflex. Le P7100 s'illustre par un certain nombre de caractéristiques faisant de ce dernier l'un de mes appareils photo à part entière :

  1. Son silence absolu à la prise de vue permettant une discrétion qu'aucun reflex ne peut prétendre (le miroir basculant d'un reflex émettant toujours un bruit clairement audible, même pour les plus performants d'entre-eux). 
  2. Production des images en RAW (format .NRW pour les compacts) permettant de bénéficier de la pleine qualité brute du capteur CCD, sans aucune compression. Cela possède un sens déterminant car les images sont ainsi pleinement améliorables sous Capture NX2 et on bénéficie des mêmes performances qu'un reflex en post-développement. 
  3. Griffe pour flash cobra externe compatible avec mon flash professionnel NIKON SB-900. Un détail de poids car on peut de cette façon bénéficier d'une lumière artificielle très puissante, de très bonne qualité par illumination indirecte. On bénéficie entre-autres des performances de la mesure infrarouge d'un tel flash pour les mesures. Avec ce compact, il apparaît très clairement de cette manière possible, de se montrer également pleinement maître de la gestion créative de la lumière artificielle. 
  4. Les modes semi-automatiques comme la priorité à la vitesse, priorité à l'ouverture, les optimisations d'image et des possibilités de personnalisation très avancées que seuls les reflex pouvaient prétendre comme le choix du type de mesure (matricielle, spot...) ou bien encore le choix manuel de focalisation parmi plus de 12 collimateurs d'AF. 
  5. Un objectif non démontable intégré à focale variable 28-200mm de très bonne qualité constitué de deux lentilles ED et d'un système VR de compensation des vibrations pour les vitesses d'obturation lentes. 

Ces caractéristiques font du P7100 le meilleur moyen d'atteindre une grande légèreté du matériel sans sacrifier la qualité des images et des possibilités. Les essais réalisés en extérieur, le 23 juin après-midi, parlent d'eux-mêmes. Une image RAW (format .NRW) de 10 millions de pixels (3648 x 2736 pixels) produite par le P7100 pèse environ 15 Mo ! Pour info, le poids d'un RAW (format .NEF) de 16 millions de pixels produit par un reflex NIKON D7000 pèse 20 Mo. Cette faible différence provient du fait que le RAW d'un compact (format .NRW) n'est pas compressé contrairement au RAW (format .NEF) d'un reflex. Tout du moins au niveau du poids des fichiers RAW, le compact P7100 impose indiscutablement d'emblée à ma grande surprise la très haute qualité de ces images. Au moment de développer en TIFF, le contenu des fichiers RAW de ce compact ne déçoit pas et le poids reste contenu autour des 30 Mo pour du 8 bit. Voici des exemples d'images produites avec ce compact lors de mes tests dans le jardin familial que vous pouvez visualiser en grande taille (1500 x 1125 pixels - Qualité 80%) en cliquant dessus pour en apprécier correctement la qualité :

NIKON COOLPIX P7100
Priorité à l'ouverture ; 1/125ème seconde - F/5.6 - 100 ISO - Focale de 13 mm

NIKON COOLPIX P7100
Priorité à l'ouverture ; 1/100ème seconde - F/8 - 100 ISO - Focale de 42.6 mm

NIKON COOLPIX P7100
Priorité à l'ouverture ; 1/100ème seconde - F/8 - 100 ISO - Focale de 42.6 mm

NIKON COOLPIX P7100
Priorité à l'ouverture ; 1/30ème seconde - F/8 - 100 ISO - Focale de 42.6 mm

NIKON COOLPIX P7100
Priorité à l'ouverture ; 1/400ème seconde - F/3.5 - 100 ISO - Focale de 10.7 mm

NIKON COOLPIX P7100
Priorité à l'ouverture ; 1/200ème seconde - F/4 - 100 ISO - Focale de 18.1 mm
Compensation d'exposition de -0.3 IL

NIKON COOLPIX P7100
Priorité à l'ouverture ; 1/200ème seconde - F/4.5 - 100 ISO - Focale de 10.7 mm

On notera le côté exotique des valeurs de la focale de l'objectif mais aussi de l'ouverture de cet objectif zoom qui varie seulement entre f/2.8 et f/8, seuls détails rappelant qu'il s'agit bien d'un appareil photo compact !! Autre détail beaucoup subtil montrant les limites d'un tel compact est la très faible différence de profondeur de champ observée dans certains cas entre deux images prises avec des ouvertures pourtant radicalement différentes. Cette faible variation découle de la petitesse du capteur DTC 1/1,7" du P7100. Ce sont dans ces petits détails décisifs où surgissent les vraies limites de ce compact et qui justifient à elles-seules la supériorité incontournable d'un boitier reflex quand on veut travailler davantage la photo.

1 commentaire:

Anonyme a dit…

bjr,
Site humain pour tous,
les photos sont magnifique et la musique choisie aussi
beaucoup de patience et une volonté de
bien faire.

Bravo Monsieur Arnaud FIOCRET

Il reste toujours pleins de choses du
passage Enfance vers l'Adulte.
Toujours garder sa mémoire d'enfance.

Merci de faire Rêver, l'homme en a Grand
Besoin.
Pour ma part "en retraite depuis avril 2012"
j'ai repris mes activités ASTRONOMIQUE, délaissé il y a longtemps "je n'aurais pas du" mais quand je regarde le Ciel de Nuit
avec ma lunette je suis toujours émerveillé.
Ne faisons nous pas partie des étoiles
et Galaxies ...

Marc Defurne

Grand MERCI

Articles les plus consultés depuis les 7 derniers jours...