Bonne année et malheureusement, une tragédie pour débuter la nouvelle année 2012

Le paisible village de Fromy est plongé dans une profonde tristesse
après le décès de Céline Gillet.
Image du journal L'UNION.
Je tenais à vous souhaiter une très bonne et heureuse année 2012 tant sur le plan de la santé que sur tout le reste. Fêter ce genre de voeux n'est pas anodin avec l'actualité qui va suivre.

Une tragédie survenue en ce début d'année 2012 dans le village de Fromy (Ardennes) permet de réaliser à quel point le bonheur est fragile sur la Terre...

Je suis très sensibilisé par cette histoire car elle concerne un couple d'agriculteurs et permet à l'occasion de rappeler également la possible dangerosité des animaux d'une façon générale. Etre agriculteur n'est semble t-il pas un métier à hauts risques corporels ; pourtant, cet évènement très malheureux permet de mettre en évidence que ce métier peut même coûter la vie. En qualité de photographe de bovins, je reste toujours conscient de cette possibilité lorsque je vais au devant de mes animaux de la ferme favoris. Les bovins sont des animaux par définition inoffensifs car forts peureux mais malgré tout, la peur peut occasionner parfois chez ces animaux des comportements pouvant s'avérer dangereux pour un humain. Je suis d'autant plus vigilant lorsqu'il s'agit de taureaux. La vie de l'agricultrice Céline Gillet s'est arrêtée brutalement hier, victime d'un accident dans le cadre de son métier d'éleveur de bovins.

Texte de l'Union de ce jour :

"Le monde agricole est en deuil et l'émoi est grand dans les villages de Fromy et de Margut où résidait Céline Gillet. Cette dernière, victime d'un accident lors de la traite des vaches (notre édition d'hier) de l'exploitation qu'elle gère avec son époux, est décédée des suites de ses blessures. Son état de santé était préoccupant et le pronostic vital restait engagé lorsque, mardi matin, l'agricultrice fut transférée rapidement au service réanimation de l'hôpital Manchester de Charleville. Mais, dans la soirée, elle devrait rendre son dernier souffle. Pour rappel, dans la matinée de mardi donc, à la ferme familiale de Fromy, vers 8 h 30, Céline Gillet, 33 ans, mère de deux petites filles, s'affairait à la traire les vaches, quand l'un des bovins l'a percutée à la suite d'une glissade. L'agricultrice s'est cogné la tête contre une barrière et s'est retrouvée bloquée sous la vache qui ne parvenait pas à se redresser.

Philippe, l'époux de Céline, a dû employer un engin de levage pour la dégager. Alertés, les secours ont réanimé la victime qui était en arrêt respiratoire avant de l'évacuer, dans un état grave vers l'hôpital, où elle est donc décédée. Les accidents qui impliquent des agriculteurs et des bovins sont assez courants, mais très peu ont une issue aussi dramatique que celui qui s'est déroulée à Fromy.

Condoléances et solidarité

Philippe Clausse, directeur de la FDSEA (Fédération départementale des syndicats d'exploitants agricoles) des Ardennes, en convient : « Généralement, les blessures sont assez bénignes, elles peuvent quand même entraîner des jours d'arrêt. On déplore tout de même parfois des décès, un par an ou tous les deux ans. Le plus souvent, c'est avec des taureaux ou quelquefois avec des animaux en pâture qui peuvent charger. Ici, on est dans un accident tout à fait tragique. »

Tout éleveur aurait donc déjà rencontré quelques frayeurs dans l'exercice d'un métier qui n'est pas de tout repos. D'ailleurs, le monde agricole présente une forte solidarité qui se manifeste le plus souvent au niveau local. « Dans ce genre de situation, nous pouvons soulager l'exploitant qui est en difficulté, les réseaux s'actionnent spontanément pour pallier la désorganisation du travail, au problème de main-d'œuvre sur l'exploitation touchée », confie Philippe Clausse.

Du côté de la MSA (Mutualité sociale agricole), un service est en place pour apporter un soutien psychologique à l'exploitant qui souffre d'un traumatisme, s'il le désire bien entendu et en ressent le besoin."

Proche du coeur battant de ce monde agricole (indépendant de la région) auquel je suis très profondément attaché tant pour mes reportages que pour leur esprit (une véritable leçon de vie), la tristesse est indiscutablement immense au sein de la famille de Céline Gillet, à laquelle j'adresse personnellement mes sincères condoléances même si je ne la connais pas.

Articles les plus consultés depuis les 7 derniers jours...