La douance : Compléments d'information et hérédité

Lors de mon précédent billet, c'était l'heure de briser un tabou sur moi-même, vieux de plus de quinze ans, durée durant laquelle je jouai même à cache-cache avec moi-même n'acceptant point l'évidence, préférant me dissimuler derrière le talent photographique que j'expose sur mes portails internet depuis 2003.

C'est un état de fait tout à fait méconnu de mes visiteurs que j'aurai gardé trop longtemps à l'ombre ainsi que à l'écart de mes plus fidèles connaissances, de peur d'être raillé et d'essuyer d'éventuelles moqueries par absence d'explication. Mais aujourd'hui, à l'âge de 28 ans, j'en viens à la maturité nécessaire pour assumer pleinement ma différence et ne plus avoir de crainte, quant à en parler publiquement.

La douance est un sujet tout aussi sensible à aborder que le sont toutes les différences neurologiques (tel que le syndrome d'Asperger également), qui font qu'un enfant ou un adulte, n'aura jamais une vie aussi simple que la grande majorité de la population. Pour éviter de stimuler inutilement l'incompréhension mais surtout la susceptibilité de mes semblables, je préfère désigner cette différence intellectuelle qui concerne les adultes par les termes douance ou bien encore adulte à haut potentiel mais jamais le terme surdoué (le plus utilisé hélas !), qui me fait carrément bondir. 

Le terme douance fait d'ailleurs beaucoup parler de lui dans le milieu des experts car c'est le mot le plus "doux" pour la désignation de cette différence que je préfère de beaucoup, à tous les autres. Mais il convient de garder à l'esprit qu'un sujet identifié comme "doué" peut très bien n'être doué en rien ! En somme, je conclurai donc le sujet comme j'avais commencé à le faire dans mon précédent billet, sur le fait que finalement, être atteint de douance, ce n'est pas être plus intelligent que les autres mais c'est manifester une intelligence si différente ainsi que si particulière, qu'elle s'accorde très mal avec le tissu social traditionnel.
C'est ce conflit entre l'individu "doué" et le tissu social ambiant que l'on nomme si justement, la Dyssynchronie sociale. Cette dyssynchronie entre la marche intellectuelle hyper-active, très approfondie, très obsessionnelle de l'individu "doué" sur les sujets qui mobilisent pleinement son cerveau et la marche souvent beaucoup plus superficielle conduite par la société en général, a pour tendance de créer des adultes très mal dans leur peau qui peuvent se trouver présentés comme bourrus, exigeants, agressifs, parfois méprisants, insupportables.


La douance est génétiquement héréditaire. Mon père, mon grand-père paternel, mon arrière-grand-père paternel étaient des personnes présentant sans nul doute un fonctionnement cérébral équivalent au mien, c'est-à-dire donc différent du reste de la grande majorité des individus. Même si cela n'a jamais pu être prouvé par des tests, ma soeur ainsi que mon frère aînés présentent également de nombreux traits comportementaux de douance. Dès lors, toute mon attention se portera dans quelques années sur mes futurs enfants, qui seront susceptibles d'être conditionnés neurologiquement exactement pareils !!!

Aucun commentaire:

Articles les plus consultés depuis les 7 derniers jours...