19 février 2011 : Ouverture de ma photothèque sur JOOMEO et mise à jour site internet

Pour pallier la disparition prochaine de PIKEO.com, j'ai opté pour les services offerts par JOOMEO, un autre hébergeur de galeries photo mais également vidéos. Le principe de cet hébergeur s'avère très intéressant car il s'agit là d'interdire l'accès à mes images au libre téléchargement (protection naturelle des oeuvres) en les rendant seulement accessibles sous la forme de diaporamas très attractifs pour le visiteur. Une philosophie différente mais au combien plus intéressante à plus d'un titre...

J'ai mis à jour mon site internet en rapport avec ce nouvel hébergeur.

18 février 2011 : Annonce de la fermeture de PIKEO

Le 29 septembre 2010, je vous avais annoncé ma satisfaction d'avoir pu poursuivre ma passion photographique via un hébergement gratuit de mes plus récentes oeuvres photographiques sur la galerie d'images PIKEO.com.

Le 1 Go de stockage proposé permettait d'espérer la mise en ligne rapide jusqu'à 8000 nouveaux clichés (tranquille pendant au moins 10 ans). Malheureusement, je dois admettre également dans ce domaine que les bonnes choses ont une fin parfois très rapide et qu'il va me falloir aussi passer à autre-chose pour la suite de mes travaux car dans un mail datant du 18 février 2011, Orange annonce la fermeture de ce service sans en préciser explicitement les raisons.

Terrible revirement de situation qui m'impose de revoir une nouvelle fois la façon comment rendre disponible mes plus récentes images.

Affaire à suivre...

12 février 2011 : Ma voiturette de tourisme de nouveau opérationnelle

Le samedi 15 janvier 2011, après avoir fait le plein de gasoil pour m'assurer toute l'autonomie nécessaire afin de me rendre dans mon Pays de Bray par beau temps ensoleillé, entouré de tout le matériel nécessaire pour effectuer quelques photographies, j'ai été victime d'un nouveau coup dur avec ma voiturette de tourisme, ce qui explique mon improductivité depuis si longtemps.

Vers 15h30, à seulement 6km de mon domicile alors que je m'apprête à respecter une priorité à droite en cédant le passage à un véhicule en me mettant à l'arrêt, j'entends surgir une très vive déflagration provenant de l'arrière de ma voiturette. Le genre de bruit jamais entendu auparavant qui ne laisse aucun doute sur sa nature : Je viens d'être percuté à l'arrière par le véhicule qui me suivait d'un peu trop près.

Sur une voiturette de tourisme qui pèse moins de 400 kg, avec une carrosserie constituée majoritairement d'ABS et d'une structure déformable en aluminium, qui se reçoit la forte inertie des 1570 kg d'une Renault LAGUNA à 40 km/h, cela fait obligatoirement beaucoup de dégâts.

Lors de l'expertise du mardi 25 janvier, la valeur des dégâts fut évaluée à plus de 4000 € (prix des pièces + temps d'intervention). Heureusement que je suis tombé sur un automobiliste responsable qui a rempli un constat d'accident à l'amiable au lieu de s'enfuir, permettant à l'assurance de prendre en charge le tarif de ce sinistre. Le plancher du coffre était notamment cassé en deux ! Le réservoir de carburant a été déformé et la structure aluminium vitale de la voiturette touchée. Le garage agréé chargé des réparations m'a confié tout le mal qu'ils auront eu pour réparer tous les dégâts.

Le 12 février 2011, j'ai pu récupérer ma voiturette de tourisme de nouveau opérationnelle pour reprendre mes reportages, en espérant qu'il n'y aura pas de nouveau de contre-temps si regrettable à dénombrer. 

Ma précieuse mobilité retrouvée, reste à guetter la météo et à prier qu'elle me soit favorable...

Articles les plus consultés depuis les 7 derniers jours...