24/12/2010 : Nouveaux jeux photographiques avec le flash NIKON SB-900


Le soir du réveillon du 24 décembre 2010, j'ai fait fonctionner à nouveau mon boitier NIKON D90 accompagné du flash NIKON SB-900 pour prendre quelques souvenirs de cette période si particulière en famille.

J'en ai profité pour jouer encore et toujours avec les possibilités offertes par la possible déportation de la source de lumière du flash, notamment pour photographier mon reflet à travers une boule de Noël. Au moins 5 essais avec cinq orientations différentes du flash furent nécessaires afin de trouver l'orientation optimale pour un éclairage correct de la scène. Ainsi l'hiver 2010 se révèle passionnant cette année avec l'emploi de ce flash car je me rend compte de plus en plus du panel incroyablement créatif que permet l'utilisation d'une seconde source d'illumination en tant que lumière d'appoint, lorsque la météo extérieure n'est pas favorable.

24/12/2010 : La neige, encore et toujours...

REUTERS/Ina Fassbender
Depuis deux semaines, je ne publie plus sur mon blog car à quoi bon publier, s'il y a rien à dire, si ce n'est de parler de cette fin d'année 2010 qui caractérise l'hiver le plus dur à vivre depuis plus de 20 ans.

Dans de telles conditions, je ne peux décidément plus travailler sur mon secteur du Pays de Bray car tous les petits axes de la Normandie sont sujets aux congères. Bien que ma voiturette de tourisme soit reconnue comme l'un des véhicules à 4 roues qui tiennent le mieux sur la neige et le verglas, je ne souhaite m'aventurer car ce que j'ai toujours peur dans ces circonstances, c'est le comportement des autres qui peut être parfois presque suicidaire, tel que je l'entendais pas plus tard que ce matin de la bouche de quelques intervenants sur mon poste de radio qui se plaignaient de l'incivilité inconsciente sur la neige de certains automobilistes.

Ce 24 décembre 2010, à Roissy, on s'inquiète notamment de la pénurie de Glycol, produit actif servant habituellement à dégivrer les avions ainsi que les pistes. Avec 50% des vols annulés, le Ministre des Transports Thierry Mariani estime que beaucoup de voyageurs risquent de ne pas passer ce 24 décembre en famille à cause de ce problème. Pour éviter le pire, des livraisons de Glycol sont prévues dans la journée.

Sans oublier Villeron, ce village de 700 habitants du Val D'Oise, situé à quelques kilomètres de Roissy, qui s'est retrouvé totalement coupé du monde depuis hier soir. Tous les accès sont bloqués, il y a des voitures abandonnées partout et le village n'attend plus que l'intervention d'une entreprise privée pour se sortir d'affaire.

Il faudra dans tous les cas retenir pour ce réveillon de Noël que la neige sème une nouvelle fois la pagaille sur une partie du pays. Météo France a placé vendredi matin 21 départements en alerte orange, dont 15 à la neige. L'Ile-de-France n'est plus concernée, mais les bus franciliens sont perturbés et près de 400 vols ont été annulés à Roissy. Environ 2000 personnes ont été contraintes d'y passer la nuit.

12/12/2010 : Clin d'oeil au Pays de Bray

En ce dimanche 12 décembre 2010, j'ai enfin pu reprendre la route très brièvement avec ma voiturette de tourisme pour faire un clin d'oeil bref au Pays de Bray. Occasion de pouvoir faire rouler mon véhicule qui ne me sert que pour mes loisirs qui n'avait pas circulé depuis un mois et demi sur un circuit de plus de 120 km entre mon domicile et Lalandelle.

Je suis parti de chez moi par grand soleil et assez rapidement, le ciel s'est chargé durant le parcours et je suis arrivé en Pays de Bray dans une obscurité assez inquiétante. Résultat : Pour l'une des rares fois dans ce type de parcours, je n'ai pas utilisé mon appareil photo, si ce n'est pour en faire juste une. Mais je retiendrai tout de même en ce jour de décembre que depuis que je me devais de revenir sur ce territoire pour en observer l'état en période hivernale, c'est chose faite.

Le Pays de Bray n'est décidément pas facile à appréhender par temps d'hiver. Les petites routes de campagne que j'appelle pour ma part "la route des paysages" car ce sont des endroits que j'ai souvent utilisé pour photographier étaient encore encombrées par des paquets de neige non fondus sur les rebords tandis que par chez moi, la neige a disparu depuis beaucoup plus longtemps.

Autrement dit, le Pays de Bray n'est réellement envisageable que par froid bien sec. Par temps humide, on se rend rapidement compte que le territoire est austère et que les routes deviennent très glissantes.

Suite au prochain épisode...

12/12/2010 : Edition de mon premier ouvrage "vivant" - Synthèse d'une vocation

Depuis 1997, je pratique l'imagerie. 
L'astronomie fut la porte d'entrée ; la photographie en fut la suite. 2003 est l'année du lancement de mon portail que le nom même Observation et imagerie a une histoire. Depuis cette fameuse année où je fis mes premiers pas sur le net, il s'est espacé 7 années d'observations ainsi d'expériences dont les deux dernières années à opérer des reportages en Pays de Bray.


Depuis ce 12 décembre 2010, vous pouvez lire cette synthèse que je jugeai utile de construire pour faire un plan global de situation sur ma vocation de pédagogue ainsi que ma situation d'artiste-photographe que j'ai entamé véritablement en l'année 2005. Comme tout ouvrage "vivant", il est appelé à s'actualiser progressivement au fur et à mesure de la progression de mes expériences. Cet ouvrage est le point de concours synthétique entre mon site internet officiel, ma galerie PIKEO et ce blog. Bonne lecture !
Lire le document.

Excellente vidéo d'esprits de Picardie

11/12/2010 : L'histoire de l'image dans l'image...

C'est l'histoire d'une très banale ballade brève à pied pour accompagner l'un de mes parents au marché de Noël pour se rafraîchir les idées. 

Je me suis pour ma part décidé à transporter sur mon dos tout mon matériel photographique car j'en avais un peu assez de ne pas pouvoir faire de photographies en extérieur depuis un bon mois et demi dans mon fameux Pays de Bray. J'ai donc pensé que sortir avec mon matériel dans mon environnement immédiat pouvait contribuer à faire malgré tout quelques exercices pratiques afin de "garder la main".

Je ne vous cacherai pas que cette sortie dans une lumière totalement "naze" de fin d'après-midi d'hiver n'était pas du tout réjouissante (boitier réglé sur une sensibilité de 1600 ISO pour une grande ouverture de f/6.3) dans l'odeur grasse envahissante des grillades et du vin chaud. Je ne me suis d'ailleurs absolument pas attardé sur les stands qui n'avaient rien de représentatifs pour une photo. Ainsi dire, comme mon mentor Bryan F. Peterson, je suis certain d'être passé pour un "doux dingue" avec mon sac bien lourd auprès des habitants de ma commune mais ce n'est absolument pas une raison pour renoncer à prendre une bonne photo quand elle se présente enfin.

Comme dans de bien rares fois, j'étais ce jour un peu dépassé par les évènements. Je n'arrivais pas à conserver mon calme. Je bouillais pour tout dire. Pour être bon photographe, il faut être avant tout un être très sensible au monde extérieur. Parfois, malheureusement, cette ultra-sensibilité peut se retourner contre nous. Me sentant stressé et mal à l'aise dans ce petit monde plein d'effervescence, ce parent m'invita à me tourner vers mon ancienne école maternelle pour faire des photos afin de pouvoir dépasser cette certaine timidité oppressante qui m'étrangle parfois complètement dans certaines situations particulières, dont souffrait aussi mon mentor.  "Quelle drôle d'idée !" je me dis aussitôt dans ma tête à la réception de cette proposition et pourtant...Pourquoi pas essayer ?!

Je sortis alors mon boitier NIKON de son sac et je commença à observer ce que je pouvais voir dans le viseur de mon appareil au travers du champ couvert par l'objectif de reportage NIKON 18-200mm VR II.

Appréciant jouer du cadrage en perspectives, j'étais assez énervé d'avoir le sol de la cour de cet établissement scolaire défigurée par un câble électrique d'alimentation qui servait justement à alimenter les éclairages du marché de Noël ! Heureusement, il se cache toujours une image dans l'image pour ne pas revenir bredouille (cadre rouge dans l'image ci-dessus) qu'il convient de savoir détecter. Je déteste vraiment les photographies prises de face car elles sont souvent très plates mais je me décida malgré tout à la prendre car elle répondait à une notion de construction photographique toujours intéressante lorsque la lumière est très diffuse : Les couleurs.


C'est dans ce genre de compositions qu'on apprécie l'invention déterminante que fut la possibilité de pouvoir photographier en couleur dès la grande époque aujourd'hui révolue du film argentique...

La neige (du 8 au 9 décembre 2010) : Une belle pagaille en Ile-de-France !


Nous n'avions apparemment pas revu cela depuis l'hiver 1987 ; dans la journée de mercredi puis dans la nuit de mercredi 8 à jeudi 9 décembre 2010, des conditions météorologiques exceptionnelles se sont abattues sur l'Ile-de-France. Par le passé, on a tendance à l'oublier mais ce genre de conditions avaient déjà lieu mais le changement progressif de nos modes de vies depuis les 30 dernières années nous ont simplement fait prendre conscience davantage de l'action extrêmement néfaste de la neige sur l'espace routier.

Comme presque toujours, ce genre de manifestations s'accompagnent de cafouillages politiques ainsi que médiatiques bien malheureux qu'on se passerait bien dans un pays comme le nôtre qui se déclare "moderne" et "civilisé". A croire que les Français et son pouvoir exécutif national ne vivent pas dans le même pays. Cette fracture dans le dialogue même est très inquiétante et se révèle hélas dans de nombreux dossiers. La France, du haut vers le bas, n'arrive plus à se parler et le sentiment palpable de provocation (volontaire ou involontaire) de l’exécutif ne peut en aucun cas conduire à une amélioration de ce dialogue. C'est frustrant...Désolant ! 
Heureusement que je travaille dans une entreprise où les gens savent se parler tranquillement et prendre les décisions qui s'imposent, dans l'optique d'entretenir constamment un esprit d'équipe ainsi que la cohésion sociale, favorables aux plus grandes réussites collectives. Cela me permet encore d'espérer et de croire en les vertus de l'espèce humaine quand elle se doit de cultiver "le bon vivre ensemble" en totale intelligence...

L'erreur est une notion humaine et ne peut en aucun cas être considérée comme un signe d'incompétence pour celui qui l'admet. Tout le monde, que l'on soit puissant ou misérable, se trompe un jour. Admettre qu'on a fait une erreur est une qualité dont on sort toujours grandi (pour soi comme aux yeux de l'opinion). L'absence d'aveu de ses erreurs est manifestation ainsi que signature d'un orgueil certain qui conduit à la stérilité intellectuelle.

Pour ma part, depuis le 7ème étage de la tour où siège mon entreprise, j'ai vécu les heures les plus inquiétantes de mon existence depuis longtemps à la vue du volume important de neige qui ne cessait pas de s'abattre, de 12h00 à 16h15, heure à laquelle un collègue alla me chercher gentiment dans mon bureau pour m'inviter à interrompre mes tâches de la journée pour prendre le train avant qu'il n'y en aient plus. A l'extérieur, la couche atteignait facilement les 15 cm (voir plus !) sur les zones qui n'avaient pas été manipulées par les services techniques de la ville. 
Impressionnant ! En quatre ans où je travaille ici, je n'avais jamais vu cette ville dans cet état !

Cet hiver particulièrement marqué me fait réaliser que ce n'est vraiment pas le moment de circuler dans les petits chemins de campagne reculés du Pays de Bray. Mon responsable hiérarchique ne m'a d'ailleurs pas rassuré du tout lorsqu'il m'indiqua le lendemain matin le nombre de camions et de voitures qu'il aperçu, échouées sur le bord de l'autoroute (axe routier censé bénéficier des entretiens prioritaires nécessaires à la bonne conduite), lorsqu'il arpenta la route du retour vers chez lui le soir.

Bref, la neige c'est beau en photo en vacances ou à la montagne sous les chaussures, sous les raquettes ou sous les skis lorsqu'on peut se déplacer sans véhicule mais sur le bitume comme sur le réseau ferré, cela reste un bien redoutable ennemi...

04/12/2010 : Répétition générale pour Miss Nationale avant la grande soirée de dimanche



Cela va sans doute vous surprendre mais je souhaitais parler d'un sujet totalement inattendu pour ce samedi...

Miss Nationale est le nouveau concours d'élection d'une Miss beauté pour l'année 2011 institué par la célèbre "dame au chapeau", Geneviève de Fontenay. Cette femme de caractère a claqué la porte de Miss France l'année dernière. On pourra dire ce que l'on veut de positif ou de négatif sur cette dame, on doit dans tous les cas de figures lui tirer le chapeau pour son grand sens des valeurs.

Dans une période particulière de l'histoire où l'argent et le marketing piétinent toutes les valeurs morales, Geneviève de Fontenay doit être considérée à sa juste valeur comme un "phare vivant" qui oeuvre pour l'émanation d'une bonne image de la France sur le territoire national comme dans le monde, au travers de l'élection d'une belle femme.

Bonne continuation Geneviève !

Le Pays de Bray ne m'a jamais semblé aussi loin...

Le Pays de Bray ne m'aura jamais semblé aussi loin ! Depuis le 1er novembre, c'est la panne sèche en photographie extérieure. Après les grands épisodes pluvieux, comme toute chose prévisible ce fut ensuite la neige et maintenant, c'est désormais le pire réjouissement de l'hiver : Les pluies verglaçantes !!

L'hiver frappe dans toute sa violence...

Dans des conditions météorologiques si délicates, inutile d'espérer prendre la route pour les terrains sauvages du Pays de Bray. Je suis quelqu'un de téméraire mais pas fou. A ce propos d'ailleurs, pas plus tard que ce matin du 3 décembre 2010, une dépêche tombait sur l'état des routes sur ce territoire sur le site Paris-Normandie.fr...



"La direction des routes du département de Seine-Maritime incite ce vendredi matin les automobilistes à la plus grande prudence pour le secteur du Pays de Bray en raison d'un verglas généralisé qui rend la circulation difficile. Verglas ponctuel pour les secteurs de la Côte Normande, de la Vallée de Seine, et du Pays de Caux. Pas de problème particulier pour la pointe du Havre."
En clair, c'est ma zone préférée qui semble la plus "impraticable" et dans laquelle toute la prudence est de mise. Moi qui avait prévu de poursuivre mon activité photo l'hiver cette année en Pays de Bray, me voici servi ! 
Si je souhaite faire de la photo en extérieur, je suis condamné à me convaincre, même en l'absence de pluie ou de chute de neige, que la voiture doit décidément rester plus longuement au garage, en l'attente d'un vrai froid bien sec et de me limiter ainsi exclusivement temporairement à la portée de mes jambes pour rechercher des clichés à proximité immédiate de mon domicile.

02/12/2010 : Stratégie nationale de développement durable (2010 à 2013)

En visitant le site du ministère de l'écologie, du développement durable, des transports et du logement, j'ai déniché le programme prévisionnel de stratégie nationale de développement durable (de 2010 à 2013) :



Ce ministère est le représentant national de mes convictions ainsi que de l'un des secteurs d'activité énergique qui travaillent pour le respect de ces engagements pour l'avenir dont je suis l'employé. Réduire l'effet de serre et travailler pour l'avenir de notre planète, cela dépend de notre vigilance et de notre responsabilité à tous...

Articles les plus consultés depuis les 7 derniers jours...