18 septembre 2010 : Poursuite des paysages en Pays de Bray

Retour dans mon Bray pour la suite du programme photo, en recommençant par l'habitude des après-midi...

Je me suis notamment attardé devant la butte des betteraves abandonnées par mes chers agriculteurs photographiés le 16 septembre au matin, finalement très interrogatif sur le bien-fondé de faire séjourner aussi longtemps en extérieur une telle quantité de produits.

Les agriculteurs ont une très bonne connaissance des produits qu'ils sèment et récoltent, contrairement à nous les hommes de la ville. Sans doute profitent-ils finalement du week-end très ensoleillé et chaud de ces 18 et 19 septembre pour justement faire sécher les betteraves car s'il y a au moins une chose que je pense savoir, c'est que pour beaucoup de produits, la présence de beaucoup d'eau n'est pas un bon critère, notamment pour le blé.

Mon D90 équipé du NIKON 18-70mm a été utilisé jusqu'à tard dans la journée afin de pouvoir profiter du beau ciel nuageux. C'est seulement arrivé en soirée que j'ai réinstallé le 18-200mm VR II car les passages nuageux offraient des perspectives intéressantes d'éclairages pour construire des images de détails, aux cadrages très serrés.

Après son utilisation le 17 et 18 septembre, j'ai désormais la totale certitude que le 18-70mm est vraiment meilleur que le 18-200mm pour les paysages dans la tranche des focales comprises entre 18 et 50mm. J'émettais encore un doute jusqu'alors mais la qualité des paysages recueillis à Valmy et dans le Bray, ces deux jours derniers, le confirment désormais bien largement !

Outre l'aspect technique, je me suis immobilisé devant un beau paysage pendant au moins deux heures pour guetter et saisir les moindres moments favorables à la capture de la "bonne" image, au gré du cache-cache entre le soleil et les cumulus. Au gré de ces observations, j'ai eu l'occasion d'assister à la peur bleue d'une partie d'un troupeau de vaches. Sur le coup, je n'avais pas compris la raison de cette peur soudaine mais apercevant un animal de couleur marron-crème, étranger au troupeau sautiller de très loin comme un kangourou, j'ai fini par comprendre qu'il s'agissait d'une biche !

Moment d'observation fascinant...Presque plus que d'appuyer sur le déclencheur pour construire mes photos !

Aucun commentaire:

Articles les plus consultés depuis les 7 derniers jours...