Nuit du 10 au 11 juillet 2010 : Repérage de l'astéroïde Pallas

J'ai pu profiter entre le 10 et le 11 juillet 2010 d'une nouvelle nuit d'observation à proximité immédiate de la nouvelle lune, avec un ciel bien découvert et bien noir pour contribuer à de nouveaux tests matériels divers avec ma DMK :

- Autoguidage avec PRISM V7
- Nouvel enregistrement du PEC dans mon contrôleur Boxdorfer
- Pointage de diverses cibles avec C2A pour le GOTO

Tous les tests ont donné satisfaction. Parmi les tests, le plus intéressant fut de piloter ma monture GP avec C2A pour effectuer deux acquisitions de 30 secondes de pose espacées de 20 minutes sur la zone du ciel où devait se trouver l'astéroïde Pallas. Je n'ai dépouillé les deux images CCD que ce 14 juillet afin de les pré-traiter sous IRIS et les analyser tranquillement sous PRISM V7.

La procédure de "blink" que tous les observateurs d'astéroïdes connaissent pour faire des comparaisons d'images animées a permis sous PRISM V7 de mettre immédiatement le doigt sur la position de l'intrus, au bon endroit prévu par C2A...C'est à dire au centre du champ CCD ! Le pointage GOTO est donc terriblement efficace et on peut donc se permettre des acquisitions d'images à l'aveuglette tout en sachant que la cible est forcément dans le champ ! Il est vrai que les tests faits sur des objets du ciel profond avaient déjà démontré la précision du GOTO mais son usage sur un sujet tel qu'un astéroïde qui se confond parfaitement parmi les étoiles rend l'usage de ce GOTO d'autant plus surprenant !

L'image en tête de mon billet est tout simplement l'addition des deux acquisitions en question sous IRIS. Alors que toutes les étoiles du champ (de magnitudes comprises entre 10 et 12,5) restent parfaitement ponctuelles au moment de l'addition, le brillant astéroïde Pallas de magnitude 9,6 au moment de l'observation, est repérable (flèche rouge) tout simplement par son dédoublement illustrant l'ampleur de son déplacement en seulement 20 minutes, au foyer de ma lunette de 600mm de focale.

Ce même jour, j'ai retrouvé de vieilles ampoules Philips de...200W qui devraient faire l'affaire pour faire mes PLU (Plages de Lumière Uniforme) permettant le nettoyage informatique de mes futures images CCD avec ma nouvelle DSI III, lors des prétraitements sous PRISM V7. Je me suis bricolé un petit support permettant de monter l'une de ces ampoules sur un petit pied photo afin que la manipulation de ce type d'éclairage haute puissance soit aisée en pleine nuit. Un diffuseur placé devant la lunette aura pour office de répartir uniformément cette lumière sur le capteur de ma CCD afin d'obtenir de bons PLU.

A la prochaine pour de nouvelles aventures...

Aucun commentaire:

Articles les plus consultés depuis les 7 derniers jours...