24 juillet 2010 : Entre Beauvais et Gournay-en-Bray

En ce samedi 24 juillet 2010 après-midi, la lumière n'était pas bonne pour la photo (ciel souvent bien couvert avec des éclaircies extrêmement timides). Malgré tout, toujours avec l'appareil photo dans le coffre de la voiture, je me suis décidé à sonder un secteur nouveau du Beauvaisis pour voir ce qu'il avait à offrir comme points de vue.

Cette zone est un triangle isocèle qui s'étend entre Beauvais et Gournay-en-Bray, comprenant notamment les communes de Blacourt, Lhéraule ou bien encore Savignies.

Ce samedi s'est soldé encore avec beaucoup de déclenchements, avec seulement 4 photos qui se détachent réellement du lot. Du reste, cette année, après une année 2009 particulièrement bonne, j'ai du mal à "décoller" ; Pour l'instant dans ce domaine, je n'ai pas eu véritablement de coup de coeur réel pour la moindre de mes photos appartenant à ce nouveau cru 2010. J'ignore s'il s'agit d'un ressenti tout à fait relatif, découlant de la hausse de mon exigence personnelle dans la qualité de mes productions ou s'il s'agit réellement d'une chute afin, j'espère, de mieux rebondir !

En tous les cas, ce qui est certain, c'est que l'année 2009 avait été très bonne pour la photo et que par voie de conséquence, je suis condamné à faire encore mieux cette année ou tout du moins aussi bien. Ces nouvelles productions se déroulent donc surtout dans un contexte de repérage de nouveaux lieux afin d'être en mesure de renouveler mon style en exploitant des sujets inédits.

J'ai ainsi pu découvrir des cibles intéressantes, d'autres beaucoup moins, dans des conditions lumineuses inadaptées. Mon expérience me dit malgré tout que la qualité de mes images devraient s'améliorer à partir d'août car la période de mai à juillet n'a jamais été reconnue comme la meilleure en ce qui concerne les éclairages (soleil qui se lève très tôt et qui se couche tard donc par conséquent lumière trop violente tout le long de la journée).

Ce n'est pas un hasard que j'ai décalé cette année mon programme photo de trois semaines en plein mois de Septembre (sous réserve que mon souhait d'une bonne arrière-saison pas trop pluvieuse se concrétise) car j'avais constaté l'année dernière que en travaillant à cheval sur la fin août et début septembre, la qualité des éclairages était encore trop juste pour que mes productions soient optimales.

Aucun commentaire:

Articles les plus consultés depuis les 7 derniers jours...