24/05/2009 : Pavillon chinois et test de l'UGA

Le pavillon chinois est un lieu très exceptionnel récemment restauré par la ville et le Conseil Général.

Après la faune, j'ai profité de la bonne météo pour finir ma batterie de tests avec mon nouveau D90, en lui installant mon Ultra Grand Angulaire (UGA) SIGMA 10-20mm. Cet objectif est incontournable pour valoriser cette superbe architecture et le cadre de verdure qui l'entoure, en une vue générale très large. Le recul n'était pas suffisant entre le grillage de l'entrée et le sujet pour que celui-ci puisse être tentée avec une focale courante de 18mm.

Le viseur du D90 est décidemment très agréable par sa luminosité et son relief d'oeil qui permettent une utilisation bien plus aisée de cet UGA et des effets visuels déformants qu'il peut procurer sur les images afin de valoriser un grand espace, qu'avec le viseur plus sombre et plus étriqué de mon ancien D70.

Cet objectif fut également un très bon choix stratégique tout au long de mon court reportage car ce pavillon chinois est une concentration de beaucoup de sujets dans un espace extrêmement réduit. Seul un UGA permet de valoriser pareille architecture. Je crois bien qu'avec mon 18-70mm, les résultats auraient été beaucoup plus mitigés !

Cet UGA, malgré la sévérité du capteur de 12,3 millions de pixels du D90 reste bien dans la course, comme mes deux autres optiques (18-70 et 70-300). A partir de l'ouverture de f/8, le SIGMA 10-20mm rempli pleinement son rôle, du centre jusqu'aux extrémités de l'image.

Super ! Preuve que les optiques choisies ont une qualité de construction très supérieure à celle qui était exigible avec le D70 puisque le D90 n'arrive pas encore à les mettre à défaut, malgré un doublement pur et simple de la résolution du capteur !

Aucun commentaire:

Articles les plus consultés depuis les 7 derniers jours...