07/03/2009 (première partie) : En guettant le réveil de la nature...

En ce 7 mars après-midi, je n'avais pas de but particulier en tête.

Compte tenu, en plus, du ciel très chargé en nuages qui offrait une absence de soleil ainsi que les prévisions météorologiques peu flatteuses pour le lendemain (pluie dense et vent), j'ai considéré qu'il ne serait pas nécessaire de s'aventurer bien loin pour satisfaire ma soif d'observation habituelle.

En ce jour de fin d'hiver, le sol y est très gras, les flaques d'eau très fréquentes et je comprends rapidement que d'effectuer presque toujours mes reportages en baskets reste la meilleure solution pour être tranquille et faire face à la plupart des imprévus ou mauvaises surprises que peut représenter un déplacement pour un photographe. Ce sont aux abords de l'étang des Trois Sources dans le bois de Cassan à l'Isle-Adam que je me suis attardé pendant presque deux heures.

Ce fut l'occasion, outre une balade de pure observation, pour ne rien faire (sans doute l'activité si l'on peut dire la plus agréable et la plus rare dans notre société stressée que l'on puisse faire en ce lieu), de faire entièrement confiance à l'appareil photo intégré de mon téléphone portable de 3,2 millions de pixels pour illustrer ce reportage.

Conformément à tout ce que j'ai pu défendre depuis des années, tout appareil photo, même très modeste ou atypique, peut faire l'affaire, c'est encore un bon et bel exemple technique. Se balader seul avec un téléphone portable autour d'un étang et prendre des photos peut paraître insolite, voire presque ridicule pour certains mais il faut se défaire absolument de ces préjugés...

Le ridicule ne tue pas, surtout lorsque, comme moi, on découvre après coup sur l'écran que ce type d'appareil photo intégré se débrouille plutôt bien (malgré un objectif photo en plastique de qualité optique donc discutable), moyennant toutefois des traitements photo ultérieurs assez poussés sur ordinateur pour valoriser les prises.

Au point d'ailleurs que je regrette presque de ne pas lui avoir fait confiance beaucoup plus tôt en photographie extérieure car j'aurais pu sans doute revenir avec quelques images intéressantes de Lavilletertre afin de mieux illustrer ma précédente balade de ce fameux samedi ensoleillé de la semaine passée.
M'étant bien évidemment souvent servi du mode photo de mon téléphone exclusivement en intérieur "en dépannage" pour m'amuser, si je puis dire, trompé par la qualité apparemment très médiocre des images, je n'avais pour le moment, pas porté plus d'importance à l'outil.
Dommage !

Quoiqu'il en soit, on notera encore une fois que nous en arrivons fort agréablement toujours à la même conclusion, c'est à dire que c'est le photographe qui fait la photo et non, l'appareil !
Moi qui raffole de ce genre d'expériences pour démonter encore et toujours les idées pré-conçues, comme du temps où j'ai produit mes images en 1,4 million de pixels, cela tombe plutôt bien que je sois encore dans une période passive, purement expectative, pour cette nouvelle saison 2009.

Les ingénieurs s'acharnent à produire des appareils photo toujours plus compacts, toujours plus discrets, embarqués désormais dans la plupart de nos outils de communication (PDA, Smartphones, ordinateurs portables, ...). Amusons nous donc à les utiliser pour en tirer bénéfice et pour voir ce que l'on peut concrètement obtenir d'eux !

Aucun commentaire:

Articles les plus consultés depuis les 7 derniers jours...