11 novembre 2009 : Lac du Canada - Beauvais (60)

Le 11 novembre, quelle curieuse idée pour faire des photographies que de choisir le jour de l'armistice de la Grande Guerre 14-18.

Pour ce faire, j'ai choisi un lieu dont j'ai souvent entendu parler sans jamais m'y rendre : Le Lac du Canada de la commune de Beauvais (Oise-60). Lieu n'ayant concrètement aucun lien avec la guerre !

Ma pêche à la photographie s'est avérée fort maigre en ce lieu. J'ai changé deux fois d'objectif photo sans jamais parvenir à construire véritablement d'image intéressante. Et puis, en cette période de l'année, est rapidement venu le crépuscule. C'est finalement avec mon SIGMA 10-20mm que j'ai obtenu une image sortant du lot de mes productions de ce jour, au bord du lac. Initialement, cette photographie m'apparaissait vraiment quelconque comme toutes les autres au moment de la prise de vue. Et pourtant, au moment d'étudier mes prises, je fus surpris du résultat...

Lueurs sauvages : Site internet de Nathalie Annoye

Il existe des sites internet sur lesquels on passe et dans lesquels on ne trouve pas de saveur particulière car il y manque quelque-chose de persuasif, comme une trame philosophique. Et puis, il y a ceux au contraire qui laissent de très bons souvenirs lorsqu'on les découvre.

C'est notamment le site internet personnel de Nathalie Annoye qui a retenu cette fois-ci toute mon attention.

Nous avons affaire là à une personne non seulement passionnée par la photographie en elle-même (et heureusement car il s'agit de son métier) mais surtout parce-qu'elle en connaît fort long sur ses sujets de prédilection car il ne faut pas oublier qu'elle est avant tout une ornithologue (c'est à dire scientifique qui pratique l'étude des oiseaux). Ce n'est pas pour rien que sa galerie photographique sur oiseaux et insectes en tous genres s'avère si prolifique et tout naturellement si intéressante. Certaines espèces photographiées sont d'ailleurs fort rares (ce qui constitue l'intérêt suprême de sa collection) et il me semblait fortement important de le rappeler !

Indiscutablement, bien que nos échanges ne furent pas faciles au début (nous avons fait connaissance dans un contexte difficile), je retrouve dans la galerie de cette talentueuse photographe née en 1963, dans le Nord de la France, plus exactement dans le bocage de l’Avesnois, cette sensibilité envers la nature qui m'a très tôt conduit à m'interroger sur mon environnement immédiat. A première vue forts différents, il s'avère à la longue que nous soyons finalement issus (elle et moi) d'une sensibilité fortement cousine entre ciel, paysages et monde animal.

Comme elle, l'observation et la photographie demeurent pour moi totalement indissociables car sans l'une ou l'autre de ces composantes, je ne vois pas trop comment nos longues heures de patience à espérer obtenir la "bonne" image pourraient-elles trouver une réelle véritable récompense.

Pour lui rendre une petite visite, c'est par ici : http://www.lueurs-sauvages.com/

1er décembre : Quelles stratégies pour les États-Unis et le monde pour l'exploration humaine du système solaire au XXIème siècle ?

L'Association Planète Mars présente :


"Quelles stratégies pour les États-Unis et le monde pour l'exploration humaine du système solaire au XXIème siècle ?"

Une conférence d'Alain Dupas, expert dans les domaines des politiques, des technologies et des programmes aérospatiaux.


Mardi 1er décembre 2009 à 18 h.


Un événement exceptionnel, au coeur de l'actualité politique spatiale.
> La conférence est accueillie par l'Ecole militaire (Amphi de Bourcet)

1, place Joffre PARIS (Métro Ecole militaire).


Entrée gratuite mais inscription nécessaire.

Inscriptions : association@planete-mars.com

L'UMPC fête la science ==> 16 novembre au 22 novembre 2009

Comme chaque année, les scientifiques de l’UPMC proposent, pour éveiller et faire connaître la science aux publics scolaire, grand public et familial, des actions sous différentes formes : ateliers, animations, expositions, portes ouvertes de laboratoires, conférences, cinéma, rallye-jeux, spectacles…

Vous trouverez le programme détaillé sur www.upmc.fr/fr/culture/fete_de_la_science_2009.html

Au plaisir de vous compter parmi nos visiteurs.

UPMC - Direction de la culture
4, place JussieuBC 25275252
Paris cedex 05

18 novembre à 20h30 : Conférence concernant la planète Mars

François Forget, grand spécialiste de Mars nous parlera de sa planète favorite le 18 Novembre à 20H30 au FIAP (Foyer International d'Accueil de Paris 30 rue Cabanis Paris 14), salle Bruxelles dans le cadre des conférences mensuelles de la SAF. Parking facile, restauration sur place si nécessaire.

François est chargé de recherche au CNRS et attaché à l'Institut Pierre Simon Laplace dépendant de l'Université de Paris VI. Conférence pour les membres de la SAF et leurs invités, les non membres peuvent y assister (4 ou 8 € selon les cas) avec plaisir.
À la fin de sa conférence François Forget dédicacera son dernier livre (nouvelle édition) : Mars, histoire d'un autre monde, paru aux éditions Belin, on pourra se procurer le livre sur place.

Ouverture des portes : 20H00.

Ballade du 25 octobre : Un petit retour en Pays de Bray

Ma dernière exploration remonte au 25 octobre dernier. J'ai tardé à en parler sur mon blog car j'ai eu pas mal d'empêchements et des fois, il arrive que l'on ait tout simplement pas le courage ni l'humeur de se plonger dans la photo (même quand c'est une passion).

C'est seulement au cours de ce dernier week-end (8 et 9 novembre) que ayant du temps et l'esprit motivé ainsi que réceptif, j'en ai profité pour traiter les images que je jugeais valables et que j'ai effectué une grosse sauvegarde de tous les négatifs RAW de mes clichés réalisés entre septembre/octobre.

Une rencontre avec des ânes fut très certainement l'emblème marquant de cette sortie alors que l'automne commençait à se manifester par ses teintes caractéristiques. Je réalise entre autres que j'ai une quantité d'actualités en attente que je n'ai pas relayé sur ma liste et qu'une mise à jour importante s'impose brutalement pour ne pas sembler me désintéresser des autres alors qu'ils ont toujours été d'un grand intérêt, si ce n'est pour m'émouvoir moi aussi de temps en temps sur des personnalités dotées du talent nécessaire pour s'attaquer à des sujets photographiques difficiles dont je suis bien incapable d'immortaliser.

Google Sync : Une solution mobile redoutable pour les smartphones

Google, on ne le dira jamais assez, est devenu une véritable machine de développement de logiciels performants pour le particulier comme pour l'entreprise, sans qu'il nous en coûte le moindre euro ! Au fur et à mesure des années, Google propose des outils réellement innovants qui touchent tous les secteurs et tout ce qui peut nous venir à l'esprit comme exigences.

Après avoir fait fureur sur l'internet "traditionnel" par des solutions comme son excellent moteur de recherche, comme Gmail, Blogger, Maps, son navigateur Chrome ou bien encore Picasa, Google impose désormais sa patte sur le secteur des solutions mobiles gratuites et de surcroît très performantes, ce qui ne gâche rien ! Parmi celles-ci, j'ai testé la solution Sync qui apporte une vraie plus-value lorsqu'on possède un smartphone tel qu'un BlackBerry et qu'on traite un flux journalier important d'e-mails.

BlackBerry, leader incontesté dans le "push mail" (réception en temps réel), gère nativement la synchronisation des courriels à la perfection avec Gmail (le délai de réactivité est de l'ordre de la seconde entre le compte et le smartphone !). La solution Sync vient très justement seconder cette excellente synchronisation native des messages par une synchronisation logicielle secondaire de l'annuaire des contacts Gmail et de la section Agenda.

Ce logiciel semble n'exister encore qu'à l'état anglophone d'origine mais fonctionne malgré tout à la perfection, comme toutes les solutions Google ! Des tests de la solution effectués samedi 17 octobre au soir m'ont ébahis !
Sa puissance vient que Sync est basé sur le Microsoft® Exchange ActiveSync® protocol.

Dorénavant, dès que j'ajoute un nouveau contact sur mon BlackBerry, mes contacts sur le compte natif Gmail s'actualisent de même et réciproquement, l'actualisation est effective dans l'autre sens.
Ce fonctionnement en miroir s'observe également avec l'agenda avec la même justesse : J'actualise l'agenda et peu de temps après, je retrouve les mêmes événements dans le calendrier du BlackBerry !

L'application Sync est incontournable pour toute personne souhaitant emporter tout son bureau sur lui, où qu'il soit et surtout toujours à jour sans effort. Personnellement, Google Sync m'a économisé des heures de ressaisie de mes contacts les plus précieux (presque une centaine à l'heure actuelle !) et cela sans risque d'erreur(s) d'informations en plus !


Bravo Google !!!

Un BlackBerry et le Wi-Fi

Depuis le 3 octobre, je poursuis mes expériences réjouissantes des performances du BlackBerry.

Après une utilisation de deux bonnes semaines en téléphonie classique, SMS et outil pour le "push mail" ainsi que pour quelques timides balades sur internet en GPRS, j'ai testé un nouvel aspect de mon BBY (abréviation de la marque pour les habitués !).

En ce dimanche 18 octobre au matin, je me suis aventuré à tester la connectivité WiFi de mon terminal communiquant avec la Box internet haut-débit du domicile. Sans trop de difficulté, l'association entre les deux appareils fut effectuée. Immédiatement, les quelques mails reçus ainsi que les dernières activités de mon compte FaceBook ont débarquées sur mon BBY à la vitesse grand V ! La navigation sur internet est quand à elle, bien entendue, un vrai plaisir (tout se charge presque sans temps d'attente)...

Indiscutablement, c'est bien du haut-débit qui alimente désormais mon BlackBerry !

Occasion pour ma part de télécharger quelques applications lourdes très confortablement directement sur mon terminal communiquant à la vitesse de 450 ko/sec en moyenne ou de consulter quelques magazines pour me tenir au courant des dernières actualités culturelles et scientifiques, tranquillement depuis ma salle à manger.

Vive les plaisirs d'un smartphone !

Une fin de mois de septembre calme et un mois d'octobre qui commence pareil...

Le mois de septembre, surtout la fin, fut d'un calme extrême pour la photographie. Ce mois d'octobre semble commencer exactement pareil.

Il faut dire que si les week-end ne furent pas mobilisés pour la photo, ils furent mobilisés pour faire le nécessaire afin de poursuivre favorablement la suite de mes futures expéditions.

Ma voiturette de tourisme a notamment connue une révision annuelle bien méritée lors de la dernière semaine de septembre. C'est le minimum afin de la relancer prochainement sur la route, lorsque j'en aurai fini avec les week-end chargés d'impératifs.

Pour clore les nouveautés, je viens d'investir dernièrement, en ce début de mois d'octobre, dans un terminal BlackBerry résolument communiquant résumant magnifiquement bien, tout le professionnalisme qu'entretient le canadien RIM depuis plus de vingt ans dans la maîtrise des mobiles permettant une parfaite maîtrise de la communication nomade écrite (e-mails/SMS/MMS/espaces communautaires virtuels).

BlackBerry demeure par ailleurs, depuis toujours, la référence pour le "Push Mail", à savoir la réception des e-mails en temps réel où que l'on soit (bord de la mer, campagne, bureau...) en passant par les réseaux courants (GPRS/EDGE).
Avec un tel outil, ce sont les mails qui viennent à l'utilisateur et non l'inverse, comme de simples SMS/MMS ! Capable de lire un grand nombre de pièces jointes (.doc, .xls, .ppt, .jpg, .bmp,...), peu de choses résistent à la puissance d'un terminal communiquant en tant que tel et c'est bien ainsi !

Sans oublier qu'un BlackBerry, c'est aussi une connexion nomade permanente à FaceBook par exemple. Dès qu'une nouveauté arrive sur FaceBook, ce terminal prévient et permet de prendre connaissance de la nouveauté immédiatement.

Personnellement réfractaire au tactile, ce terminal propose de surcroît un vrai clavier complet AZERTY physique qui s'avère à l'utilisation fort agréable. Ecrire des mails devient un vrai plaisir (un plaisir presque décuplé à celui d'un ordinateur) afin de réagir immédiatement à un nouveau message par exemple.

Et pleines d'autres choses réjouissantes, encore...

17 au 18 octobre : Edition 2009 des Journées Techniques de Chinon


L'édition 2009 des Journées Techniques de Chinon, sous le label AMA09, se tiendra les 17 et 18 octobre. Cette rencontre offrira des conférences, ateliers, débats, tables rondes dans un complexe de 1500 m² pouvant accueillir 1400 personnes.

La nuit du 17 au 18 sera mise à profit pour l'observation du ciel à l'Observatoire de Chinon ainsi que, pour la première fois en France, la démonstration de la monture DDM60 par Galileo.

Aussi, les amateurs sont invités à venir avec leur matériel (surface et électricité disponible). Les individuels, clubs et associations pourront présenter leurs activités dans un espace réservé à cet effet.

Ouverte au public, la conférence du samedi soir 17 octobre, par Roger Ferlet, Directeur de Recherche au CNRS, astronome à l'Institut d'Astrophysique de Paris, portera sur "Les exoplanètes".




Ateliers, tables rondes, débats, exposition de matériel, exposition.
- Spectroscopie,
- Courbes de rotation - Courbes de luminosité,
- Imagerie, CCD,
- Interférométrie,
- BASS 2000 et les données solaires,
- La pollution lumineuse, la législation, les réglementations, les techniques, les actions, etc.
- Les astéroïdes, un domaine de choix pour les amateurs,
- Présentation, en EXCLUSIVITE, de la DDM60 de chez ASA, par Galileo,
- Les travaux de l'association T60, par Arnaud Leroy,
- Etc.

Avec la participation de Galileo et Astronomie Magazine.

Simultanément, un espace ouvert gratuitement au public, présentera des expositions de Centre-Sciences, matériel, planétarium, etc.

Pour plus de renseignements et inscription,
http://jt2009.astrochinon.fr
Site internet de l'association
http://www.astrochinon.fr
"1984 - 2009, Astronomie en Chinonais fête ses 25 ans"

CABAIL : Site photo de Claude Marichal

Le 4 septembre 2009, Claude Marichal a laissé le premier message sur mon livre d'or depuis la nouvelle version de mon site instaurée en juin 2009. C'est le genre d'événement très appréciable !

Je profite donc de mon blog pour parler d'autres choses que mes propres travaux et de ma vie d'artiste, pour présenter et valoriser les travaux de mes confrères photographes.

Valoriser mes photos, c'est important. Valoriser les images des autres, j'aime bien aussi !

Une visite sur le site de Claude Marichal vous démontrera que professionnels comme amateurs, nous avons d'infimes détails qui nous différencient (comme l'emploi du temps et le revenu notamment). Un amateur et cela d'autant plus depuis l'avénement de l'ère du "tout numérique", avec beaucoup d'observation et de la patience, est capable de rivaliser amplement avec un professionnel de l'image en ce qui concerne la qualité du produit livré. Cette notion est valable pour toute discipline de la photographie que ce soit la faune, les paysages ou l'architecture.

Site de Claude Marichal : http://www.cabail.be/

Bonne visite !

10/09/2009 : 40 nouvelles images dans le portfolio !

Contrairement à la programmation initiale d'une mise à jour de mon nouveau site internet officiel pour la fin de l'automne (fin octobre ou début novembre), j'ai préféré l'anticiper par une première vague de 40 nouvelles images pour ce début septembre.

Le 10 septembre 2009, la première mise à jour majeure de mon nouveau site internet officiel était donc bouclée et rendue publique.

Cette mise à jour marque la rupture entre mes travaux d'été et ceux d'automne. Future mise à jour s'il y a, fin novembre ou courant décembre, elle portera sans aucun doute sur mes futurs "travaux" d'automne que j'espère tout aussi intéressants ! Je fini en outre ma période de congés, tout doucement, en ces 12 et 13 septembre, en un week-end pleinement laxiste et paisible...

C'est important afin de pouvoir apprécier le travail dès lundi !

Fin congés été 2009 - Conclusion après plus de 1600 km en trois semaines !

Alors que mes congés 2009 arrivent à leur fin (reprise du travail le 14 septembre), ma conclusion est sans appel : C'est sans aucun doute les meilleurs congés que je n'ai pas eu depuis fort longtemps car ils ont été particulièrement vifs et bien remplis !

En trois semaines, j'ai parcouru près de 2000 km au travers principalement de l'Oise mais également en fleurtant avec l'Eure et la Seine-Maritime. Kilométrage prenant en compte également les quelques ballades que j'ai offert à mon amie durant mes congés, ainsi que les allers-retours incessants entre chez moi et chez elle afin de lui assurer un service de taxi efficace !!!

Contrairement à mon programme initial, mes travaux furent pauvres en architecture mais en revanche, particulièrement riches en paysages et en observation du travail de la terre (agriculture).

Durant trois semaines, j'ai ainsi pu oublier les centres commerciaux et le bitume de la ville que je retrouve hélas, très bientôt !

Afin de procéder à une mise à jour du portfolio de mon site internet officiel avant le 14 septembre et répondre à ma boulimie photographique incessante, je n'ai malheureusement pas pu assurer une mise à jour régulière de mon blog et pourtant depuis mon dernier billet concernant ma balade du 31 août dernier, il s'en est passé des séances de reportages, plus ou moins prolifiques...

Les principaux rendez-vous furent :

- Le 2 septembre au matin avec l'observation libre, non photographique, d'une ferme dans le Vexin Français.

- Le 3 septembre toute la journée avec un travail photographique dans le secteur de la commune Les Andelys et des ruines de "Château-Gaillard" dans l'Eure (photo illustrant ce billet). Fin de la journée par un retour dans le Pays de Bray le soir afin de finir ma chasse photographique.

- Le 5 septembre avec une nouvelle exploration photographique du Pays de Bray très prolifique. Parti à 13h30, je ne reviendrai qu'à la tombée de la nuit vers 21h30...

- Le 7 septembre, retour à la ferme dans le Vexin français pour tenter de saisir certaines scènes intéressantes observées le 2 septembre. Pas de chance...Je reviens bredouille !

- Le 9 septembre, dernier reportage ultime dans le Beauvaisis.

Reportages à suivre...

31/08/2009 : Un petit clin d'oeil à un autre "Pays" Picard !

Jamais un sans deux et certainement jamais deux sans trois, voici le second repas du midi en pleine nature que j'offre à mon amie en ce dernier jour d'Août 2009.

Pour l'occasion, nous avons changé carrément de "Pays" Picard habituel pour celui du Valois Senlis Chantilly.

C'est au bout d'1h40 de route que nous nous sommes posés vers 11h30 sous les arbres de la forêt d'Ermenonville, à proximité immédiate du célèbre parc d'attractions la Mer de Sable et de la très belle ruine de l'Abbaye de Chaalis. Je connais l'endroit pour l'avoir déjà photographié en 2005 avec mon ancien Nikon D70. Mais là, c'est autre chose, c'était une ballade d'évasion pure et simple avec comme seul but précis...De se détendre et de ne penser absolument à rien !

Ce fut l'occasion sur la route de faire découvrir à mon amie les splendeurs que sont les villes de Chantilly et de Senlis. Pas moins de trois vues différentes sur le superbe château de Chantilly sur notre route de l'aller et du retour, permirent d'offrir beaucoup de joie et d'émotion à ma passagère qui pouvait prendre tout le temps d'admirer ! Et cerise sur le gâteau, je lui ais même offert un passage inoubliable pour elle devant le portail principal du château, en empruntant la rue en pavés qui permet d'éprouver à coup sûr les suspensions de tous les véhicules qui circulent dessus !!! Les vibrations sont telles qu'on ne peut dépasser les 20 km/h et de cela aussi, elle en garde un souvenir amusant !!!

29/08/2009 : Pays de Bray...Poursuite de l'exploration !

Les quelques-unes de mes meilleures photographies sur l'agriculture ont certainement pris corps ce 29 août 2009 en ce lieu symbolique : La commune de St-Pierre-Es-Champs.

Comme St-Aubin-en-Bray, cette commune est assez décevante en elle-même mais l'intérêt se trouve ailleurs. L'intérêt se trouve dans la superbe vue qui sert d'introduction à l'entrée du village.

Cet après-midi là, le travail photographique fut exclusivement télescopique avec mon téléobjectif 70-300mm afin de m'extraire de la lumière solaire, mal orientée pour travailler avec un grand angle ou bien alors pour aller chercher des sujets que je ne pouvais atteindre car hélas tous les sujets ne se font pas approcher, surtout lorsqu'il s'agit de belles scènes de la vie agricole se déroulant au sein d'une propriété privée !!!

J'ai poursuivi comme à chaque fois mon périple jusqu'en fin de soirée jusqu'à un dernier objectif. Cette fois-ci, ce fut la commune de Montroty (avant de rebrousser chemin pour mon retour au bercail), qui ne se situe déjà plus dans l'Oise mais dans la Seine-Maritime, compte tenu que la route m'y menant coupe le cours d'eau de l'Epte (ligne de démarcation liquide historique entre la Seine-Maritime et l'Oise). A la sortie de la commune, j'ai pu encore produire deux clichés que j'ai hâte de vous montrer, qui viendront enrichir ultérieurement le portfolio de mon site internet officiel...

28/08/2009 : Ballade autour de St-Aubin-en-Bray

Le vendredi 28 Août 2009, j'ai poursuivi mon exploration du Pays de Bray qui vient de finalement conquérir mon coeur pour mes photographies, pour cette année 2009.

Après Lalandelle, j'ai poursuivi ma route sur St-Aubin-en-Bray. Commune qui depuis le centre-ville n'inspire pas grand-chose mais dont la table orientation, en revanche, mérite tous les éloges.

Le Pays de Bray offre un intérêt supplémentaire indéniable par rapport au très "plat" Pays de Thelle Vexin-Sablons exploré en 2008, c'est l'existence de fortes différences d'altitude pouvant être supérieures à 200 mètres, ce qui est à saluer pour une région plutôt peu accidentée. En photo, les fluctuations d'altitudes permettent d'obtenir des images avec du caractère et du relief. Le Pays de Bray offre ces particularités.

En somme, comme souvent en photographie, on se fixe un programme initialement rigoureux et on se prend bizarrement d'admiration lors d'un petit voyage pour simple curiosité, pour un périmètre qui devient alors presque immédiatement un espace de travail sérieux.

Je tiens également à rajouter que durant cette première semaine du 24 au 30 août, j'ai bénéficié d'une météo particulièrement favorable avec cirrus ou cumulus, pour la réalisation de clichés "remarquables" comme j'aime bien parfois en dénicher sur ma route de temps à autre...

26/08/2009 : Escale à l'extrême ouest du Beauvaisis où commence le "Pays" de Bray...


Mes lundi 24 et mardi 25 août, furent réservés à la résolution de certaines obligations de la vie courante et au repos (pur et simple) car les congés, c'est avant tout pour cela !

C'est par une photo d'intérieur (que je réserve pour mon blog) de l'Abbatiale de St Germer de Fly, commune située à l'extrême ouest du Beauvaisis, au tout début du "Pays" de Bray que j'illustre cette seconde séance de travail photographique, s'étant déroulée l'après-midi du mercredi 26 août 2009.

Elle a été produite, sans trépied, avec mon objectif SIGMA 10-20mm réglé sur la focale de 10mm, avec une sensibilité de 2500 ISO !
Encore une fois...On savoure les progrès des boitiers numériques !


Cette photo appartient aux quelques très bonnes photographies que j'ai pu réaliser cet après-midi là, mais pas assez bonne pour rejoindre mes morceaux choisis de mon site officiel qui sera mis à jour courant octobre, à la suite de ces 3 futures semaines de reportages photo et de ma campagne d'automne, que j'espère très riches.

Cela faisait bien longtemps que je n'avais pas passé un après-midi aussi productif. Très peu d'images mais des images qui sortent du lot de mes productions habituelles et cela n'a pas de prix pour un photographe passionné comme moi, qui s'évade surtout pour découvrir et rêver !

L'après-midi avait commencé par une exploration de la commune de Lalandelle, l'une des portes du "Pays" du Bray, pour se poursuivre tout naturellement par celle de St-Germer-de-Fly située à 8 km de la précédente commune. Atteindre St-Germer-de-Fly était à la fois une nécessité photographique mais également le désir de faire un clin d'oeil à un passé qui m'avait beaucoup marqué. A l'époque, j'étais en cours par correspondance au Cours Hattemer. Bénéficiant d'une liberté totale de part la particularité de cet enseignement, c'était très régulièrement mon lieu de pélerinage à l'adolescence avec ma mère lorsque celle-ci venait rendre visite à sa fille.

Entre 1995 et 1997, ma soeur qui habite désormais Marseille, fut une habitante de ce village touristique réputé pour son architecture et ses spécialités locales. Aussi, je ne fus point surpris de pouvoir par exemple "déguster" l'odeur fort agréable d'un boudin chaud authentique, à l'angle de l'une des boutiques située non loin de la place du village où j'avais trouvé une place de stationnement.

Sur la route du retour, j'ai pu bénéficier d'une lumière superbe dorée de couchant pour produire quelques paysages typiques du Bray que j'avais préalablement repérés lors de mon précédent passage, quelques heures plus tôt...

23/08/2009 : Au revoir mes nièces !

Dimanche, après deux semaines de vacances chez leurs grands-parents, mes nièces sont reparties pour Marseille.

L'après-midi du samedi 22 août, après le pique-nique avec mon amie dans l'Oise, nous avions décidé de leur faire la surprise d'être présent car normalement, nous aurions dû passer la journée entière tous les deux à la campagne. Mon amie est très appréciée par mes nièces, ce fut donc l'occasion de leur faire vraiment plaisir !

Je ne suis pas du genre à m'étaler sur ma vie personnelle et encore moins sur ma famille mais je dois avouer que les filles à ma soeur sont des enfants qui auront joué un rôle très important dans ma vie et je tenais à les mettre un peu en lumière.
Très jeune, dès neuf ans, la naissance de la plus âgée m'a propulsé dans un rôle difficile à gérer lorsqu'on est enfant : Etre un oncle.

Au fur et à mesure des années, j'ai pu assister, très admiratif, à leur évolution, du stade de nourrisson à celui de jeunes adolescentes, tandis que moi j'évoluais du stade d'écolier à celui de personnel qualifié dans une entreprise.

Le D90 dans les mains, j'ai réalisé une galerie de portraits avant leur départ.

Bonne continuation chères demoiselles !

22/08/2009 : Pique-nique pour bien commencer mes 3 semaines de programme photo

Samedi 22 août 2009 fut l'inauguration de ma période de congés qui rime forcément avec programme photographique sur 3 semaines. Depuis longtemps, j'avais promis à mon amie un pique-nique en pleine nature.

Initialement, il aurait dû se dérouler à proximité de Gisors mais finalement, c'est dans une commune que je connais assez bien (Loconville) que nous nous sommes arrêtés tous les deux avec dans le coffre de la voiture une glacière remplie de tout le nécessaire pour passer un bon petit repas en plein air avec de la boisson bien fraîche.
Arrivés dans ce village paisible de l'Oise, c'est le dépaysement total pour mon amie, après 1h30 de route depuis la ville ultra-industrialisée d'Epinay-sur-Seine, située aux portes de Paris. En 1h30 de route, tout a changé. Les odeurs mauséabondes de la banlieue ont laissées la place aux odeurs naturelles de la campagne authentique et profonde.


Le soleil était de la partie et nous avons fini par trouver sur notre route un gros tronc d'arbre ombragé sous un mur d'arbres pour pouvoir profiter pleinement du lieu, sans souffrir du soleil (en tous les cas pour moi car j'ai la particularité d'avoir la peau qui brûle au soleil au lieu de bronzer, contrairement à mon amie d'origine "étrangère" qui a la peau en conséquence !).

Sur notre chemin à pied, nous avons été chaleureusement acceuilli par un groupe de chevaux qui faisaient le tour du terrain de leur propriétaire, sous une chaleur dont ils semblaient en souffrir ! C'est autour d'un arbre qu'ils tournaient en rond constamment par groupe de 4, afin de bénéficier d'une alternance régulière, à tour de rôle, d'ombre ou du plein soleil.

Ce fut l'occasion de réaliser quelques photos que je n'avais jamais eu l'occasion de faire l'année dernière dans ce "pays" picard en réveillant également mon fidèle Nikon D90 qui n'avait pas vu la lumière depuis deux mois.
Quel plaisir !

Bientôt les congés ! Bientôt des séances photos...

Mon blog est silencieux depuis deux semaines. C'est normal, j'étais en plein préparatif et je n'avais pas grand-chose à dire, ni à commenter...

Bientôt ce sera l'heure de mes congés pour trois semaines. J'espère pouvoir profiter de ces trois semaines pour me remettre sérieusement à la photo. Voilà deux mois que mon NIKON D90 n'a pas servi, à part pour sa petite révision il y a deux semaines pour m'assurer qu'il était toujours fonctionnel (vérification de la charge des batteries, dépoussiérage du boitier à la pompe à air, quelques déclenchements).

Mon incident avec ma voiture de tourisme du mois de juin, les nombreux séjours en garage qu'elle a dû subir pour la correction des défauts de carosserie et de quelques défauts mécaniques découlant de celui-ci m'ont écartés (comme par simple ironie de la vie), des quelques rares week-end favorables à la photo du mois de juin et juillet. Par malchance, la météo a joué à cache-cache avec moi lors des autres week-end, qui furent anéantis par les nuages ou la pluie (la semaine, il faisait beau ; le week-end apportait son lot de dégradations en tous genres).
En somme, depuis la fin juin, je n'ai pas eu la chance qu'un week-end soit aussi bien disposé à la photographie.

Ce week-end autour du 15 août, il a fait très beau mais la canicule annuelle habituelle s'est abattue avec des pointes jusqu'à 35 °C à l'ombre pour samedi. Je ne suis pourtant pas Breton mais ne supportant pas les fortes chaleurs, je fus condamné à rester au frais chez moi car dans la voiture, la chaleur était intenable. Epuisé, qui plus est, par une bronchite importante d'origine allergique et virale qui semble toucher pas mal de monde en ce moment, la question de sortir ne se posait même plus...Cela est le signe que je suis en état de grande fatigue et que les vacances vont intervenir au bon moment comme une véritable bénédiction !

Avec trois semaines à moi, situées à cheval entre août et septembre, j'espère profiter d'une probabilité importante de ciels compatibles avec mon planning de travaux photos avec des températures modérées (20 à 25 °C). Je préfère toujours l'arrière saison du mois de septembre et octobre (malheureusement trop courte) car souvent, les éclairages sont déjà moins durs et la chaleur commence à fléchir.
Le soleil se lève de plus en plus tard et se couche de plus en plus tôt, ce qui permet une gestion beaucoup plus large des lumières pour le travail artistique des compositions.

J'ai profité cette année d'un grand tri global des nombreuses documentations familiales qui dorment sur les étagères, pour établir enfin une liste rigoureuse et déjà fort riche de tous les lieux dans lequel je suis susceptible de trouver des sujets intéressants pour la photographie dans ma Picardie adorée, sous la forme d'un tableur EXCEL, à plusieurs feuilles (avec kilométrages, sujets principaux d'intérêt et durées des trajets optimaux pour les atteindre). Un travail minutieux qui aura mobilisé toutes mes soirées durant plus de trois semaines.

Suite à ce long travail de recherches et d'analyses, je n'ébruiterai point le lieu où j'ai finalement choisi de réaliser la plupart de mes photographies cette année avant même d'avoir commencé ma propre exploration du site mais la zone d'environ 25 km de diamètre semble promettre un superbe voyage dans le temps et de très nombreux points de vue paysagers...

01/08/2009 - Oise (60) - Village de Berneuil-en-Bray - Eglise et cimetière

En ce 1er Août 2009, j'ai décidé pour me ressourcer d'aller faire un petit tour dans le "Pays" du Grand Beauvaisis. Pour ce faire, j'ai opté pour un village que j'avais mis en surbrillance sur ma carte Michelin depuis le printemps dernier : Berneuil-en-Bray.

J'ai eu une petite pluie fine, juste avant de partir de mon domicile et ciel bien bouché. Compte tenu qu'il était prévu par Météo France une précipitation très fournie pour ce samedi, j'ai préféré me limiter à prendre le compact Nikon Coolpix S610 au lieu d'embarquer dans le coffre de ma voiturette, toute mon artillerie (mon Nikon D90 + mes 3 objectifs).

Décidemment, mauvaise pioche, finalement il a fait...Très beau et chaud dans le Nord ! Et j'avais presque alors le réel regret de n'avoir pas été plus audacieux dans le choix du matériel. Rien ne présageait une météo aussi superbe dans ce secteur de l'Oise : Je me suis fait piéger ! Le ciel était en plus de la partie, avec de bien nombreux cirrus esthétiques qui donnait du relief aux images.

Le compact NIKON Coolpix S610 se débrouille vraiment étonnamment bien en photographie d'extérieur en contexte de fort soleil mais rien à faire, ce type d'outil n'aura jamais le rendu d'un bon objectif monté sur un bon boitier reflex digne de ce nom. :-( Mais ne soyons pas trop défaitistes car il faut bien aussi applaudir les bénéfices de cet appareil : Des images très correctes pour illustrer mes reportages avec un appareil si compact qu'il se fait oublier. Je ne vais tout de même pas me plaindre ! Un reportage sans photo, c'est de l'émotion en moins et cela malgré toutes les meilleures descriptions orales ou écrites que l'on pourra en faire...

En voiturette de tourisme, j'ai trouvé la route idéale : En 1h15, je suis sur place ! La même durée finalement que pour me rendre à Loconville (village visité en 2008, situé dans le "Pays" Picard de Thelle Vexin-Sablons, plus au Sud).



Photo : Réalisée avec un Nikon Coolpix S610.

01/08/2009 - Oise (60) - Village de Berneuil-en-Bray - Lavoir


L'un des moments forts quand on visite un village comme Berneuil-en-Bray, c'est son ancien lavoir.

En cette saison, les géraniums sont fleuris et le lavoir est donc particulièrement mis en valeur. Sans compter l'architecture typique des maisons, en briques rouges ou torchi avec structure en bois.

Nous sommes bien dans le "Pays" du Grand Beauvaisis !!



Photo : Réalisée avec un Nikon Coolpix S610.

01/08/2009 - Oise (60) - Village de Berneuil-en-Bray - Un peu d'humour !



Au détour d'une rue qui monte à l'angle de l'église du village, je suis tombé sur une situation qui prête à sourire.

Celle-ci se passe de commentaire... :-)



Photo : Réalisée avec un Nikon Coolpix S610.

Facebook et autres dernières recherches

Il convenait d'ouvrir ce mois d'août par un changement majeur dans ma communication.

Moi ? Entrer un jour dans facebook, qui aurait pu le croire un jour ? Cet outil communautaire est très puissant mais pendant très longtemps, je l'ai observé avec méfiance car à ces débuts, il n'offrait pas toutes les sécurités de confidentialité qu'il semble offrir désormais. Bref, j'aurais mis du temps à me décider à intégrer facebook...C'est désormais chose faite depuis le mercredi 29 juillet 2009. Il faut dire aussi que je ne suis pas du genre à m'étaler beaucoup sur ma vie personnelle sinon privée, hormis quand celle-ci concerne ma vie publique d'artiste-photographe amateur et que celle-ci permet d'humaniser un peu mon profil synthétique de technicien.

Pour le reste, j'ai fait un tri avec ma famille sur de très vieux numéros de l'excellent magazine Pays du Nord. Parmi ces quelques numéros, j'ai (re)trouvé des reportages sur la ville de Beauvais (60) et le "Pays" du Beauvaisis.
Une somme de reportages, surtout sur Beauvais, qui m'ont permis de me rendre compte que Beauvais est fantastique et que avant 1940, Beauvais était une ville beaucoup plus belle que Rouen...C'est dire !!! :-)

Cela va sans dire finalement que le "Pays" de Thelle Vexin-Sablons m'avait enthousiasmé l'année dernière et que le "Pays" du Grand Beauvaisis est en train de gagner mon coeur, surtout après mon exploration de cet après-midi, afin de me "dégourdir" un peu les esprits...

Somme (80) - Le "Pays" Santerre Haute-Somme (Carte CC)

Comme le "Pays" du Grand Amiénois...Superbe puzzle !

Somme (80) - Le "Pays" Santerre Haute-Somme (Carte IGN)


Je finalise ce soir mon dossier sur l'identification des "Pays" Picards (en tous les cas ceux que je juge actuellement utile d'étudier) par le "Pays" du Santerre Haute-Somme.

Ce "Pays" compte trois villes qui en font l'attrait : Montdidier, Roye et Péronne. Montdidier est bien entendue la ville la plus accessible des trois.
J'en garde le souvenir d'une ville, visitée en 2004, avec une architecture et une histoire très attrayante.

Quant à Péronne, j'en garde surtout le souvenir du musée de la Grande Guerre. Ce musée présente une structure très particulière, tant dans la présentation que dans le contenu.

Le blog et le forum sur les voiturettes sans permis




Je tiens à saluer l'énorme travail de Fabien pour la démocratisation de ces véhicules un peu particuliers à travers son blog et son forum, uniques en leur genre !

Grâce à son blog connu en France et à l'étranger, à ses efforts énormes de communication, on a pu observer peu à peu un changement progressif des mentalités et des opinions sur ce moyen de transport atypique.

A découvrir plus en détail ici ==> http://www.0-permis.com/


Dangerosité réelle des voiturettes de tourisme et évolution du marché

Les voiturettes de tourisme appartiennent à la catégorie des quadricycles légers et lourds, en fonction de la puissance moteur.

Les versions sans permis qui enflamment toutes les passions sur les forums auto sont de la famille des quadricycles légers. Cette famille est équivalente à celle des cyclomoteurs en terme de cylindrée (50 cm3).

Conformément à mon précédent billet, il est saisissant de noter à quel point les voiturettes de tourisme sont détestées et jugées comme dangereuses, tout simplement indésirables par beaucoup d'automobilistes.

La plupart trouvent ces véhicules complétement ridicules et y préfèrent la moto traditionnelle de 50 cm3 dans leurs arguments. Or, les chiffres prouvent qu'en réalité, les conducteurs de VSP sont très attentifs au volant. La voiturette sans permis (140 000 en circulation en France) se place comme le meilleur élève, de très loin, dans les statistiques d'accidents.


La moto traditionnelle de 50 cm3 représente 16,2% des accidents tandis que la voiturette de tourisme représente une proportion ridicule de 0,2%. A méditer très sérieusement...

Le plus surprenant est la progression constante (supérieure à 15%), tous les ans, de ce marché du "sans permis" tandis que celui de la voiture traditionnelle s'effondre (chute supérieure à 10%). Il faut dire que les annulations de permis vont bon train et que beaucoup d'automobilistes sont condamnés à rouler dans ces véhicules. Malgré cette hausse importante du parc de VSP depuis quatre ans, les statistiques d'accidents restent inchangées.

Paradoxalement donc, la voiturette de tourisme déplaît sur les forums, tandis que le marché est au beau fixe et indique que ces véhicules répondent à une clientèle de plus en plus diversifiée et toujours plus importante dans les chiffres. L'occasion de recadrer le sujet en démontant les préjugés encore vivaces.

La mobilité, les dangers de la route et préjugés sur la catégorie des "sans permis"


Suite à mes analyses sur les différents secteurs géographiques que j'affectionne et dans lesquels je trouve mon épanouissement artistique, il m'apparaît important de débattre aujourd'hui d'un autre sens d'épanouissement : Celle de la mobilité qui découle obligatoirement sur la notion de liberté.

Il me devient utile de prendre la plume totalement librement sur un sujet certes glissant mais qui me passionne car il touche à une évolution fondamentale de notre société.

Adhérent au forum FORUM-AUTO (FA) depuis un an, je suis un lecteur assidu et un participant dynamique de la section sécurité. Dans cette section, tous les adhérents parlent de leurs mésaventures avec les autres, de leurs angoisses, de leurs joies aussi que leur procure le fait de pouvoir jouir d'une mobilité, toutes cylindrées confondues.

La photographie est un loisir exigeant et celui-ci ne peut se suffire à l'achat d'un appareil pour s'épanouir et se développer.
Sans mobilité, la liberté de production dans ce domaine se retrouve considérablement limitée.
Tout photographe se doit d'être autonome dans cette notion de mobilité.

Au milieu de toutes les catégories d'usagers de la route qui se mélangent sur le forum FA, il y en a une qui continue à souffrir encore aujourd'hui de préjugés et d'une mauvaise opinion des automobilistes "diplômés" d'un permis : Les conducteurs des voiturettes de tourisme à vitesse fortement limitée.Pour ma part, je n'ai pas de honte d'indiquer, à n'en déplaise à certains, que j'appartiens à cette catégorie de conducteurs par choix personnel.

Ce choix personnel est motivé par plusieurs raisons :

- Respect de l'environnement (ce type de véhicule rejette peu de CO2),
- A moins que vous soyez naturellement doté de très bonnes facultés pour conduire, le passage du permis de conduire est devenu une aventure très chère, très longue et l'épreuve pratique s'est considérablement durcie,
- La possession d'un véhicule ne m'est absolument pas indispensable, excepté pour me rendre dans les zones commerciales les plus proches de mon domicile pour effectuer les dépenses courantes ou me déplacer sur mes lieux de reportages. A quoi bon donc me fatiguer à courir après le billet "rose" ???
- La notion de sécurité m'importe beaucoup plus que la vitesse de croisière du véhicule

Sur le forum FA et pas celui-là d'ailleurs, il est fréquent que les débats sur les voiturettes de tourisme, appelées communément VSP, tournent à l'affrontement et à la moquerie. Les arguments souvent avancés par leurs détracteurs sont les suivants :

1 - Avec ma voiture, je peux prendre les autoroutes et me rendre rapidement en des lieux éloignés
2 - Avec ma voiture, je peux transporter beaucoup de matériel dans mon coffre
3 - Avec ma voiture, je peux transporter des passagers
4 - Les VSP, ce sont des véhicules bruyants qui reviennent très chers
5 - En cas d'accident, le conducteur d'une VSP est automatiquement mort
6 - La VSP, c'est le véhicule des alcooliques qui veulent défier les lois
7 - La VSP, c'est le véhicule des inconscients qui ne savent pas conduire
8 - Les VSP, elles sont dangereuses et super chiantes car elles roulent trop doucement. Il faudrait interdire ces véhicules sur nos routes.
9 - Les conducteurs de voiturettes sont des "emmerdeurs"
10 - Les conducteurs de voiturettes sont des personnes incapables de passer le permis car elles sont atteintes de déficiences mentales très graves et il faudrait qu'elles se soignent...

En somme, les voiturettes de tourisme font couler beaucoup d'encre et sont les mal aimées de la route, auxquelles on préfère curieusement les cyclomoteurs (scooters et motos) 50 cm3, bien plus dangereux !...Tout simplement parce-qu'on peut les doubler facilement comme des vélos alors que la clientèle est exactement la même : Des personnes de tous âges, sans permis de conduire.

D'ailleurs, on pourra noter aussi l'absence de critiques aussi virulentes vis à vis des vélos alors qu'il s'agit aussi du même type d'usagers, en plus large encore, puisque les vélos ne sont pas soumis à un âge minimum pour les conduire contrairement aux engins à moteur (14 ans pour une moto 50 cm3, 16 ans pour une voiturette de tourisme). Complétement risible n'est-ce pas !!??

La voiturette de tourisme révèle surtout un constat inquiétant que l'on retrouve constamment sur la route : L'intolérance. Or, cette intolérance serait responsable d'au moins 25% des accidents sur la route. Nos routes sont un domaine public où tout le monde a le droit de se cotoyer (dans les limites prévues par la législation du code de la route en vigueur), que beaucoup de détenteurs d'un ou de plusieurs permis considérent souvent comme leur domaine réservé.

En plus de cette intolérance avérée, ce qui fait souvent le plus mal, ce sont les critiques de personnes ignorantes du sujet. Une voiturette de tourisme, cela roule lentement (à 50 km/h maximum) mais leur coffre est capable de transporter une quantité non négligeable de matériel par rapport à une SMART. La plus petite du marché possède déjà un coffre supérieur à une contenance de 300 litres alors qu'un attaché-case moyen d'une moto n'en fait que 16 ! La plus grande, affiche fièrement un coffre de 2 mètres-cube...

En somme, les voiturettes de tourisme sont surtout les grandes mal-aimées par les automobilistes car elles éveillent en eux un sentiment naturel de frustration qu'une moto de 50 cm3 ne produit pas : "Pourquoi une personne peut conduire librement une voiture alors que j'ai dû me fatiguer à passer des leçons de conduite dans une auto-école ainsi que passer un examen pratique ???".

La réponse est, à cette question, qu'une voiturette de tourisme n'a pas le même but visé qu'une voiture traditionnelle.

Une voiturette de tourisme est un véhicule conditionné pour ne permettre la conduite que sur les petites routes, seulement sur les départementales et nationales qui ne sont pas spécifiquement homologuées pour automobile. C'est un véhicule conditionné pour les petits déplacements (inférieurs à 100 km) sur les petits axes mais pas pour les autoroutes, pour les grands déplacements.
Sur ce point, les automobilistes doivent comprendre en contre partie que leur(s) permis justifie les efforts personnels et financiers qu'ils ont pu investir pour l'obtenir. Les VSP ne sont pas des concurrents mais bels et bien des véhicules avec leurs particularités, qu'ils doivent respecter comme les motos qu'ils rencontrent sur leur itinéraire et non les considérer comme des intrus à abattre !

Enfin, pour ce qui est de la personnalité des conducteurs de ces voiturettes, elle est aussi hétérogène que celle qui caractérise l'ensemble des automobilistes. Vous avez parmi les détenteurs du permis des gens complétements inconscients qui jouent avec leur vie et celles des autres, tout comme vous avez des personnes sans permis qui sont infiniment respectueuses du code de la route. En cas de faute grave, l'un comme l'autre de ces catégories, seront susceptibles d'être sévérement sanctionnées par la loi en vigueur dans notre pays.

Si on commence à se juger mutuellement en fonction de ce que l'on possède, à quoi bon d'être des êtres humains et d'avoir le droit d'avoir des goûts et des orientations différentes...

Image : Image libre de droits

Articles les plus consultés depuis les 7 derniers jours...